12th - Until the Time Ends Index du Forum
12th - Until the Time Ends
Quand le monde court à sa perte...
 
12th - Until the Time Ends Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Calme ::
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    12th - Until the Time Ends Index du Forum -> 12th - Until the Time Ends -> RP : Phase initiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dawn
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2011
Messages: 43
狗 Chien
Argent: 0

MessagePosté le: Dim 26 Aoû - 12:28 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

15h15. La cîme des hauts batiments des Beaux-Arts se détache sur le fond celeste de Sereza. Un calme inhabituel envahit l'avenue dans laquelle je marche. A cette heure-ci, de nombreux étudiants doivent être en pause ou encore dans leurs salles de cours. Je me remémore la sonnerie signalant l'interclasse, les discussions entre élèves, les affaires que l'on range, le doux ronronnement de la machine a café. Tant de bruits familiers pour un lieu que finalement, je n'ai fréquenté que dans le cadre d'un rôle.

Je repensais a cette jeune femme nommée Liesel. Il m'a semblée l'avoir suivie par intuition, me laissant guider toujours par cette notion de "opportunité" a laquelle je laissais tous mes instincts, comme un sixième sens. J'avais l'impression que je n'allais plus jamais la revoir, mais qu'il fallait que je lui parle. Mais de quoi ? Maintenant que je me pose la question, je me mets également a imaginer son quotidien, me laissant aller a un de mes passe-temps favoris qui est de deviner mentalement le comportement des autres, dans la foule infinie qui peuple cette terre. Elle qui semble souvent venir ici, comment vit-elle tout cela ? Est-elle du genre a rester devant son travail pour le parfaire jusqu'a la dernière minute, ou s'accorde-t-elle souvent un moment de répit ? A-t-elle de bonnes critiques ? Des amis ? Boit-elle du café, ou du thé ?

Au moment où un de mes talons touche le sol, une onde achrome se répand dans tous l'espace, dénuant le paysage de toutes ses couleurs chatoyantes et recouvrant chaque forme de segments lumineux, annulant par la même sorte l'apparence sous laquelle j'étais, me redonnant mon physique originel.

 - L'Illusioterritoire...

Je baisse les yeux et m'observe pour vérifier que tout se passe bien. Pas de modifications sur mon corps ayant repris sa talle moyenne de 1m68. Pas de blessures apparentes sur la peau nue presque diaphane. Pas de noeuds dans mes longs cheveux blancs tombant en cascade a mes chevilles. Mais mon caractère lui, a été altéré, me donnant cette candeur et cette innocence habituelle. Je soupire en cachant avec mon interminable chevelure mon corps qui se couvre peu a peu, atome carré par atome carré, d'une combinaison sombre striée de blanc, celle avec laquelle je peux programmer n'importe laquelle de mes apparences.. Je lève mes yeux d'ambres vers l'horizon, alertée par des coups de feux dont l'echo se diffuse depuis la cour des Beaux-Arts.

 - Oh...

Je me précipite non sans réfléchir vers la source de l'Illusioterritoire, passant le portail ouvert de l'école et grimpant les escaliers du premier batiment pour avoir un aperçu plus complet de la situation. Des hommes armés ont pris la zone sous leur controle, mais semblent menés a mal par un groupe d'étudiants maitrisant le PHP. Je rive mes épaules contre le mur pour m'éloigner de la vitre, et sent de petites vibrations, comme des pas rapides ou des coups frénétiques sur la porte. Je me glisse avec prudence vers l'angle du couloir, couvert de croquis, dessins et roughs en tout genre. Immédiatement, je programme une nouvelle apparence, celle d'une jeune enseignante en Histoire de l'Art aperçue un jour discuter avec ses collègues à la sortie de l'école. Veste blazer noire, lunettes rectangulaires rouges, cheveux très courts noirs coupés au carré, pantalon slim couleur menthe, ballerines assorties a la veste. Clignant mes yeux verts clairs, je pose une main sur mon coeur battant, mais prend courage et m'approche de la source de detresse. Me voilà entrain de me mêler de ce qui ne me regarde pas... je ne suis pas habituée a prendre des risques, mais cet aspects fictif est finalement exhaltant.

A l'autre bout de l'étage, des hommes armés veillent, discutant entre eux, le dos tourné. Un signe au dessus de leur tête indique leur position J'enlève discrètement mes ballerines pour minimiser les bruits pouvant attirer leur attention, et me dirige a pas feutrés vers la porte, fermée de l'exterieur. Me voilà posée a un premier problème. Comment trouver les clés ? Par chance, il me semblait avoir lu quelques mètres en avant une salle portant l'inscription "LOGE". Je ne perds pas de temps pour y retourner, et m'emparer des clés. Plutot facile ! Je reviens sans trop me presser et insère tout doucement les clés dans la serrure... avant de me prendre une giclée de peinture blue dans la figure, lancée par la demoiselle féline vue au café ce matin. Cette dernière me regarde avec de grands yeux surpris, tandis que les deux terroristes se ruent vers nous, fusils a la main.

 - Mademoiselle Shineï, suivez-moi !

Par reflexe, je prends le poignet délicat de Liesel et la précipite hors du couloir, prenant la fuite. vers une partie plus sure de l'école.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Aoû - 12:28 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tenshiro
Radiant Wings
Radiant Wings

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 173
Argent: 0
Stade Terminal : 100

MessagePosté le: Mar 28 Aoû - 19:49 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

Il était temps d'établir une stratégie d'attaque. La plus simple et efficace consistait à mettre hors de combat les têtes de cette expédition meurtrière. Il y avait plusieurs sources d'énergie qui me semblaient davantage inquiétantes que d'autres, en prenant au compte les informations que j'avais pu récupérer.
Alors que je tentais de faire le tri, une jeune femme interrompit ma réflexion. Elle avait des cheveux d'une couleur identique à la mienne. Selon les infos, elle devrait pouvoir s'en tirer si elle restait prudente...

« Vous vous occupez des tireurs ? Ca vous dérange que je vous accompagne ? Je me sentirais un peu plus en sécurité.
- Il est certes plus sûr d'être en nombre, mais nous allons nous attaquer aussi vite que possible aux boss de cette expédition.
- Mais Seph est doté de superbe réflexes. Tu seras sans doute en sécurité si tu restes avec nous en effet, en tout cas davantage en sécurité si toi aussi, tu cherches à mettre fin à cette fusillade.
- ... Oh non.
- Un problème ?»

C'était un sérieux problème. J'avais reçu des informations comme quoi l'École semblait avoir été infiltrée. Il fallait s'occuper de cela au plus vite; la possibilité d'abus d'un état de faiblesse était énorme. Et il y avait quelque chose qui m'inquiétant au plus haut point : il y avait un polymorphe là-bas...

« Ryo. Tu dois descendre la rue et arrêter les gens du restaurant "Visionnaire." Ce bâtiment est un véritable trou à rats. Pendant ce temps, je vais essayer de protéger un maximum d'élèves de cette secte. tu est plus adapté à des assauts de masse que moi. Par contre, t'est beaucoup moins réactif que moi, or dans une zone ou nos adversaires seront dispatchés il faudra agir en vitesse.
- C'est une bonne chose que tu commences à retenir mes poins forts et faibles. Jeune dame, je vous recommande d'aller avec Seph.
- Je préfère vous laisser le choix. Nous sommes pour l'instant à l'abri des tirs, selon les infos que j'ai, mais c'est une question de temps avant que la situation change. »


Revenir en haut
Shimaray
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 92
Masculin
Argent: 1 700

MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 16:31 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

Narratrice : Lyra

Bon, voyons le coté positif. Au moins, ces gens ont l’air de savoir ce qu’ils font et ont des motivations similaires, stopper cette fusillade insensée. C’est certes une grosse prise de risque, mais il est évident que si on ne fait rien, rester planqué à attendre de l’aide n’est pas forcément plus sûr. Manque de bol, il fallait bien une mauvaise nouvelle : l’école est envahie, et beaucoup d’élèves seraient pris au piège à l’intérieur. Il semblerait que j’ai eut de la chance de finir les cours tôt aujourd’hui…

« Ryo. Tu dois descendre la rue et arrêter les gens du restaurant "Visionnaire." Ce bâtiment est un véritable trou à rats. Pendant ce temps, je vais essayer de protéger un maximum d'élèves de cette secte. Tu es plus adapté à des assauts de masse que moi. Par contre, t'est beaucoup moins réactif que moi, or dans une zone ou nos adversaires seront dispatchés il faudra agir en vitesse.
- C'est une bonne chose que tu commences à retenir mes points forts et faibles. Jeune dame, je vous recommande d'aller avec Seph.
- Je préfère vous laisser le choix. Nous sommes pour l'instant à l'abri des tirs, selon les infos que j'ai, mais c'est une question de temps avant que la situation change.
- Vous pouvez m’appeler Lyra. Oui, je pense que je serais plus utile de ce coté. Eh bien… en route ? »

Direction le lycée, donc. Je connais globalement les lieux, cela nous donnera un avantage certain, surtout si Seph connait les positions ennemies. J’espère qu’on va s’en sortir sans trop de dommages. Et puis, Ryo va-t-il s’en sortir seul face à un grand nombre d’ennemis ? J’aurais pu informer Shim, évidement, mais je pense qu’avec son légendaire sens de l’orientation, il aura plus de chance d’y aller à l’intuition qu’avec une adresse donnée.

Bref, quelques minutes plus tard, nous voilà à l’entrée du lycée concerné. Heureusement, il n’y a personne pour garder les entrées. De toutes manières, on aura bien du mal à passer inaperçus très longtemps. Reste la possibilité de passer par l’avant, ou par l’arrière. L’avantage de l’arrière étant de bénéficier d’un plus grand nombre d’escaliers communicants qui offrent une plus grande liberté de mouvement et limite les possibilités de se faire coincer... par contre, je connais moins cette partie du bâtiment, n’ayant pratiquement pas eut de cours dans ce coin.

J’entraine donc Seph vers les escaliers les plus proches, grimpant au premier étage pour trouver d’éventuels étudiants piégés dans cette partie, même si la présence ennemie y semble minime pour le moment. Mais je ne pensais pas tomber, à l’angle d’un couloir, sur cette enseignante visiblement paniquée entrainant une élève dans sa fuite. Sous le coup de la surprise, j’étire instinctivement mes griffes, prête à frapper, puis relâche ma garde pour ne pas les effrayer d’avantage.

« Vous allez bien ? Il reste encore des élèves dans les salles de classe ? »
_________________
Because each dream born to come true ~


Revenir en haut
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 21:52 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

Sur le coup, Liesel fut pour le moins surprise, surprise qui laisse place sans tarder à l'embarras. Apres tout, c'était bien normal. Elle venait d'asperger un de ses professeurs de peinture bleue, de la tête aux pieds. En plus, c'était un professeur avec qui elle arrivait tout juste à s'entendre ! Auparavant, elles ne s'aimaient pas réellement, et elle profitait toujours d'une petite erreur maladroite pour la saquer. Au final, elles avaient réussi à faire un "traité de paix" silencieux, mais avec ceci, ce n'était pas forcément prêt de durer...

- Mademoiselle Shineï, suivez-moi !

Attrapant délicatement son poignet, la jeune professeure entraina la féline avec elle. Liesel était quelque peu embarrassée, et malgré la présence de deux terroristes qui commençaient à les poursuivre avec leurs fusils, elle ne put s'empecher de s'excuser quelque peu maladroitement :

- Je... Désolée, je... Je ne pensais pas...

Les deux jeunes femmes poursuivirent leur fuite, fuyant les deux assaillants, et tombèrent alors sur un autre duo, composé d'un jeune homme au manteau strié de néons bleus ainsi qu'une jeune fille qui avait dégainé ses armes sous le coup de la surprise, ce qui ne manqua pas de faire tressaillir Liesel. Néanmoins, comme elle les rangeait, elle comprit qu'elle n'était pas une ennemie.

- Vous allez bien ? Il reste encore des élèves dans les salles de classe ?

La furry au pelage turquoise hocha fébrilement la tête, encore un peu surprise et apeurée par tous ces évènements. Elle avait peur, ce qui était parfaitement normal. Pourquoi s'en prendre à une école telle que celle-là ? Etait-ce un autre coup de l'Etude Holographique ? Elle ne savait rien des assaillants, ni des motifs d'une telle agression. Tout ce qu'elle voulait, c'était une vie tranquille... elle qui voulait rejoindre ses amis et profiter du reste de la journée, ce serait raté. Et où étaient-ils ? Etaient-ils pris dans la fusillade, eux aussi ? Elle avait peur, mais savait qu'ils étaient suffisamment forts pour s'en sortir seuls... contrairement à elle.

- Il y a encore des gens dans les salles de classe... mais...

Elle s'interrompit, baissant la tête. Elle avait peur, horriblement peur. Tout ce qu'elle voulait, c'était sortir de là. Elle n'aurait jamais le courage de retourner là-bas, là où les terroristes sévissaient. Elle ne savait même pas se battre ! Il n'y avait aucune donnée d'arme dans son PHP, et elle était bien trop faible pour se battre... si seulement...

Fais un rêve...

Elle releva la tête instinctivement, apres avoir entendu cette étrange voix lui susurrer des mots à l'oreille. Cette voix lui semblait à la fois familière... et distante. Qui était-ce ? Cela ne pouvait pas être la professeure, ni l'une des deux personnes qu'elles avaient rencontré... Alors, qui ?

... et souhaite que ce rêve devienne réalité...


************************

- Aaaah... Il se passe quoi, là ?

Soupirant, se grattant la nuque couverte d'une fourrure noire, un loup aux cheveux d'ébène, hérissés, s'était retrouvé acculé dans un angle de rue, alors que trois tireurs faisaient feu sur lui. C'était pas sympa d'accueillir les gens comme ça ! En plus, il n'avait pas autant de cran que Sharon pour foncer dans le tas, et n'était pas non plus aussi rapide, sans compter qu'il n'y avait pas Shaz' pour l'épauler. Sortant un téléphone portable, il composa un numéro et appela.

- Allô ? C'est Velt... Oh, vous aussi. Bon. Je verrai... oui oui, tchuss.

Et il raccrocha, rangeant son portable dans sa poche. Bon, Shaz' avait daigné répondre en plein combat, alors qu'il épaulait Sharon et qu'une bonne grosse déflagration de tirs se faisait entendre. Pfff, quelle chiantise. Il ne lui resterait plus qu'à essayer de contourner le chemin pour accéder au lycée. Sans doute croiserait-il la maman et le fils aîné, mais ce n'était pas ce qui le préoccupait le plus. Il était inquiet pour Liesel. Il faudrait qu'il parvienne à s'infiltrer dans l'école pour la retrouver... il espérait qu'elle soit indemne.

Aussi, il commença à marcher dans la rue, mains dans les poches, réfléchissant à un plan. Les coups de feu se faisaient entendre de loin... la police devrait réagir au quart de tour, normalement. Elle devrait arriver dans pas longtemps, et ça sera un bon renfort.
En marchant, il finit par se rapprocher d'un friggin' cowboy qui faisait feu sur les terroristes. Bon, un allié, c'est deja ça, meme s'il est un peu excentrique.

- Salut salut. C'est quoi la situation ?
_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Dawn
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2011
Messages: 43
狗 Chien
Argent: 0

MessagePosté le: Jeu 30 Aoû - 20:36 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

Trébuchant presque a chacun de nos pas, nous fuyons a vive allure a travers le couloir. Le doublage des vitres reflète les sillons lumineux causés par l'Illusioterritoire s'étalant sur les contours des batiments depuis son épicentre, le jeune homme à l'air impatient croisé au café ce matin. S'il est l'auteur de la création de cet Illusioterritoire, cela signifie sans doute qu'il lui a appris à le dévelloper. Voilà donc pourquoi il était en sa compagnie tout a l'heure. Ce n'etait pas une simple confusion visuelle.

Je presse le pas, serrant machinalement ma prise sur le poignet fin de Liesel, me baissant de temps a autre pour éviter les balles tirées depuis l'arrière. Je remets sur mon nez mes lunettes rouges manquant de glisser, reprenant mon souffle, tandis que je l'entends de sa voix cristalline :

 - Je... Désolée, je... Je ne pensais pas...

Etonnée, je tourne la tête en sa direction, mais ne trouve aucun mot a lui répondre. Est-ce un hasard, qu'elle connaisse l'enseignante dont j'ai pris l'apparence ? A vrai dire, j'ignore si leur relation est amicale ou tendue. Pourvue qu'elle n'ai pas rencontré de tension avec elle, cela m'inconforterait d'avantage dans mon rôle... Nous poursuivons notre fuite, prenant l'angle en direction des escaliers avant de tomber sur un autre groupe de personnes, composé du jeune homme au manteau strié de bleu nommé Seph et d'une fille qui déploya dans sa main de longues griffes acerées parcourues de doré, nous voyant surgir si précipitemment devant eux. Je sens Liesel tréssailler, sans doute à la vue des serres au tranchant redoutable.

La jeune femme secoue sa longue chevelure de nuit avant de nous demander s'il restait encore des élèves dans l'étage. Je jette un oeil derrière mon épaule avant de constater d'une poignée d'étudiants avaient pris l'initiative de nous suivre, l'air tétanisés par la peur et le danger pressant. Les autres ont dû se sauver dans la direction opposés... ou laissés au main des tueurs. Liesel hoche la tête lentement, avant d'acquiser :

 - Il y a encore des gens dans les salles de classe... mais...

Mais elle s'interrompt, baissant les yeux vers le sol. Des larmes sèches attristent son visage, et elle semble également très choquée par les évènements. Je serre sa main dans la mienne pour la rassurer, et explique calmement la situation.

 - Ces étudiants ont pris la fuite avec nous, d'autres ont trouvé par eux-mêmes une ouverture a l'assaut des terroristes et ont pris l'issue menant au second étage. Il est possible que... certains n'aient pas eu cette opportunité.

La jeune femme se mord nerveusement lses lèvres, tandis que Seph nous dépasse d'un pas impérial, faisant maintenant face à nos agresseurs. Ceux-ci se ruent vers nous, ajustant maladroitement dans leur hâte leurs dangereux fusils. Sans perdre de temps, je prends les devants et ordonne aux étudiants restants de quitter les lieux, l'air autoritaire et persuasif.

 - Passez le portail discrètement, et évitez de vous faire remarquer par les terroristes, c'est très important !

Voyant Liesel leur emboiter le pas, je décide de la retenir.

 - Mademoiselle Shineï... veuillez rester en sécurité à nos côtés.

Et, lisant son inquiétude sur son doux visage, je rajoute en souriant gentiment :

 - Nous règlerons nos différents une fois le calme rétablit, si vous le voulez bien.


Revenir en haut
Shed
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2012
Messages: 5
Argent: 0

MessagePosté le: Ven 31 Aoû - 04:12 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

J'étais toujours en train de tirer sur le peu d'ennemis qui étaient restés dans la rue, n'ayant pas remarqués que quasiment la totalité était soit dans un bâtiment universitaire ou ailleurs.
Après avoir neutralisé le dernier homme qui m'avait repéré je soupira un bon coup et mit ma main sur la tête en pensant à qu'est-ce que je foutais ici si des autres personnes se chargeaient d'aider les citoyens. Je sortit un morceau de chocolat et le mangea avant d'entendre: 

-Salut salut. C'est quoi la situation ?

Et voilà, la chose que je redoutais le plus venait d'arriver. Je pensais à retourner à mon chez moi dormir un peu quand quelqu'un vint me voir pour me saluer et accessoirement m'aider. Un allié sans doute, vu les habits qu'il portait. C'était un hybride loup chose que je voyais assez rarement dans le coin, en même temps je fais pas trop attention aux autres car je me préoccupe que de moi et de ceux qui ont vraiment besoin d'aide. Je m'étais dit que je devais partir et faire comme si de rien n'était mais il a fallu que je reçoive un message d'une des filles qui me fréquentait, un message menaçant. En gros il fallait que je reste le plus loin possible de chez moi pendant quelques petites heures. Soupirant une nouvelle fois je mit le pistolet dans ma poche et je répondit d'un air fatigué:

-Yo. Situation stable, je vais sans doute partir si y'a tant de personnes à aider si tu veux te charger du coin tu peux. Ce qui se passe ici ne m'intéresse plus tellement si y'a juste que deux à trois terroristes qui traînent.


J'attendais une réponse rapide de l'hybride avant d'avoir peut-être l'occasion d'avoir la paix et de chercher un coin où me reposer, chose dure étant donné cette fusillade qui commençait à m'ennuyer malgré le fait que j'aie put me défouler au début. Je perdais mon temps j'avais l'impression, cette fusillade était juste débile et idiote. Tout allait bien jusqu'à aujourd'hui, sans raisons valables on a le droit à voir une armée tirer comme des malades et des citoyens mourir sous nos yeux... Je savais bien qu'il y avait quelque chose de louche dans tout ça néanmoins je ressentais pas le besoin d'aider plus que ça, dans le monde d'aujourd'hui soit on sait survivre soit on meurt, écrasé par ceux qui nous sont supérieurs. Ah la richesse... chose idiote qui aurait jamais dut exister, suffit juste d'être plus riche pour être supérieur à quelqu'un de moins riche, plus intelligent que soi ou non. Ce monde était juste déprimant et dur à vivre, le moindre truc pouvant tout faire basculer du bien au mal et du mal au bien. Attendant encore la réponse du loup je renchérit en lui disant:

-J'ai oublié de me présenter, je m'appelle Shed. Je suis une sorte de cowboy qui va d'un endroit à un autre, pour dormir et manger surtout. Même si au final ils ont le même point commun: la difficulté d'y vivre sans réels problèmes qui viennent du jour au lendemain. Tu es le genre de personne à aider les citoyens je suppose ?

Après avoir prononcé ces paroles je m'assit sur le sol, contre le mur à réfléchir à mes raisons de faire tout ça. Après avoir vérifié qu'il y avait personne susceptible d'être un ennemi autour de nous je fis disparaître mes armes et fit sortir une veste du PHP avant de l'enfiler et j'en profita pour remettre mon chapeau. Reste plus qu'à savoir ce que les paroles de l'hybride vont me réserver...


Revenir en haut
Tenshiro
Radiant Wings
Radiant Wings

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 173
Argent: 0
Stade Terminal : 100

MessagePosté le: Ven 31 Aoû - 14:37 (2012)    Sujet du message: «» Répondre en citant

Je laissai alors Lyra me guider à travers le bâtiment, jusqu’à que nous rencontrions deux personnes, qui furent rejoint de temps une des enseignantes de cet établissement, et la jeune fille que nous (Ryo et moi) avions aperçue ce matin... Liesel, je crois. Lyra entama la conversation, encore surprise.

« Vous allez bien ? Il reste encore des élèves dans les salles de classe ?

La réponse se fit tardive. La jeune fille ne semblait pas avoir encore franchi le pas et accepté la situation. C'était relativement normal. Les massacres relevaient davantage du cauchemar que de la réalité dans les endroits prospère. Finalement, elle releva la tête, et répondit :

- Il y a encore des gens dans les salles de classe... mais...
- Ces étudiants ont pris la fuite avec nous, d'autres ont trouvé par eux-mêmes une ouverture a l'assaut des terroristes et ont pris l'issue menant au second étage. Il est possible que... certains n'aient pas eu cette opportunité. »

L'enseignante avait décidé de clarifier les explications. Cependant, je trouvais son comportement louche. Sans compter le fait que son apparence n'en était qu'une parmi plusieurs. Mon regard devint plus froid, inquisiteur, lorsque je fixais l'enseignante, mais des murmures me firent regarder un peu partout dans la pièce, me donnant une expression plus neutre.

«Fais un rêve... et souhaite que cela devienne réalité.
-Liesel ?»

Pendant un bref moment, j'avais cru distinguer une sorte de silhouette fantomatique se dégageant de la jeune fille, sans pour autant vraiment pouvoir en décrire une forme particulière. Il y avait quelque chose. Je regardais les autres personnes présentes dans la pièce. Aucune activation du PHP à signaler... Cela devait-être une hallucination.

Et si cela ne l'était pas, heh ?
Cela n'était pas le plus important de tout de manière, il y avait autre chose qui me préoccupait. Il fallait que je me débarrasse des infiltrés le plus vite possible et que je règle ce problème d'identité. De l'électricité parcourut mon corps, envoyons des tremblement dans mes bras.

Régler ça en un éclair... Avec une puissance digne du Tonnerre. C'est mon pouvoir.

« Mademoiselle Shineï... veuillez rester en sécurité à nos côtés. Nous règlerons nos différents une fois le calme rétablit, si vous le voulez bien

Curieusement, cette enseignante semblait privilégier anormalement Liesel. Mes doutes commençaient à atteindre le sommet, mais d'abord...
Je projetais mon bras gauche en avant, tentant de me débarrasser de la sensation d'excitation qui le parcourait. Je voulais faire appel à la foudre. Très bien. J'utiliserais donc la Glace, afin de calmer mon esprit et me reconcentrer sur les choses importantes. L'Hologramme Menottes de Gel était parfait pour cette situation. Progressivement, l'air se refroidissait autour des avant-bras et mains des fusilleurs, avant soudainement d'enfermer dans une solide glace aussi bien les bras de nos assaillants que leurs armes. Je tapotais alors l'épaule de Lyra, l'air sérieux. Ce signe n'était rien d'autre qu'un déguisement pour envoyer un message discrètement a Lyra sans qu'elle ait à réagir de manière ostensible pour le lire. En effet, l'Illusioterritoire se chargerait d'envoyer a ses yeux et à ses yeux seuls une fenêtre de message.

« J'ai d'importants doutes sur cette enseignante. Son intérêt pour Liesel est inquiétant. Un professeur normal ne réagirait pas de cette manière en temps normal. Les chances qu'elles soit une infiltrée sont très élevées.»

D'un réflexe foudroyant, je dégageais Liesel , avant de pointer ma lance sous la gorge de l'enseignante, une position ici plus symbolique qu'une menace de mort, bien qu'ici la douleur était suffisante pour assurer un K.O. à cette jeune femme. Cela ne signifie pas qu'il était impossible de mourir sous ce territoire, loin de là, mais cela était beaucoup plus difficile et cela était soumis à des règles que mon vieux m'avait expliqué quelques minutes avant.

« Lyra, finis-les ! Et Madame, je vous prierai bien de vous éloigner de Liesel. Votre refus sera pris comme un acte de tentative de kidnapping par abus de position. Je vous somme de révéler votre identité ! Votre comportement si particulier envers Liesel, si précautionneux, et votre programme de modification d'apparence ne me cessent de vous désigner comme une infiltrée du culte présente pour saisir les élèves déséspérés !»


Dernière édition par Tenshiro le Ven 31 Aoû - 19:15 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Shimaray
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 92
Masculin
Argent: 1 700

MessagePosté le: Ven 31 Aoû - 18:53 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

Eh, vraiment en état de choc cette fille. Elle met un certain temps à réagir, éprouvant visiblement une certaine peine à analyser la situation. Complètement désorientée, même. De plus, elle ne semble pas vraiment à l’aise avec son accompagnatrice… il faut que dire d’après les rumeurs qui circulent, cette enseignante est du genre tyrannique, et rare sont ceux qui ne prient pas pour être dans une autre classe que la sienne.

« Il y a encore des gens dans les salles de classe... mais...
- Ces étudiants ont pris la fuite avec nous, d'autres ont trouvé par eux-mêmes une ouverture a l'assaut des terroristes et ont pris l'issue menant au second étage. Il est possible que... certains n'aient pas eu cette opportunité. »

Mais son comportement me parait assez étrange, pour une enseignante. Autant la jeune dame féline est un peu trop apeurée à mes yeux, autant cette femme me parait un peu trop calme pour ne pas en savoir plus qu’elle ne veut le faire croire. Seph semble d’ailleurs avoir les mêmes suspicions, à la différence qu’il ne le cache pas vraiment. Mais quelque chose perturbe ses sens et finalement il prononce d’une voix faible ce qui doit être le nom de la furry. Liesel, hein ? La pauvre, ça doit être dur pour elle, à en juger par son état.

L’enseignante se ressaisit alors et fait évacuer les élèves tandis que Seph s’occuper des assaillants et les congelant littéralement. Tous les élèves ? Non, étrangement, elle retient la dénommée Liesel. Je suis un peu étonnée de cette réaction vraiment inexplicable, mais je n’ai pas le temps d’y réfléchir d’avantage que je sens une main sur mon épaule. Une fenêtre holographique se matérialise alors devant mes yeux, je ne sais comment. Impressionnée, je sursaute puis me ressaisis rapidement pour ne pas trahir le secret.

« J'ai d'importants doutes sur cette enseignante. Son intérêt pour Liesel est inquiétant. Un professeur normal ne réagirait pas de cette manière en temps normal. Les chances qu’elle soit une infiltrée sont très élevées. »

Les paroles de Seph me reviennent, il parlait d’un polymorphe. Oui, ça pourrait bien être ça… Un pervers psychopathe ayant pris son apparence ? Il y a de grandes chances pour ce que ce soit vrai. Il libère alors Liesel avec une rapidité incroyable et pointe son arme droit sur la pseudo-enseignante avant qu’elle ne puisse réagir. Finir les tireurs ? Ok, cela ne devrait pas poser de soucis. L’hologramme de glace semble s’altérer petit à petit, il n’en à plus pour longtemps. J’étire alors les phalanges dorés et me rue sur le groupe de tireur, les lacérant d’un coup descendant en diagonale ; le coup brise la glace virtuelle mais le deuxième slash latéral de l’autre griffe les envoie définitivement au tapis. Je vérifie rapidement qu’aucun ne feinte, puis regarde dans l’angle du couloir un peu plus loin si personne ne vient. Aucun signe de vie pour l’instant, mais des bruits de pas lourds résonnent au loin, depuis l’escalier au fond. Le répit sera sans doute de courte durée. Je reviens vers le groupe et dématérialise un instant mes armes pour prendre les mains de Liesel et tenter de la rassurer.

« Ne t’inquiètes pas, ça va aller. On a quelques minutes de répit, mais les renforts ne vont pas tarder. Ils risquent de prendre des otages parmi ceux restés piégés, ne tardons pas trop. » dis-je à l’intention de mon coéquipier.

******

Narrateur : Shim

Alizire et moi sommes en fuite plus qu’autre chose. Le surnombre des assaillants rendent l’attaque risquée, surtout que l’abus du PHP est assez difficile à endurer pour le corps. La jeune femme avant déjà replié son arme, n’étant pas très habituée à son usage. Une amie lui avait donné cette arme, mais elle ne la manie pas encore très bien, tout comme sa maitrise du PHP n’est que très approximative. Je tombe alors sur un regroupement de tireurs visiblement déjà occupés sur quelques autres cibles.

« Here we go ! Meteor Barrage !! »

Une imposante sphère lumineuse enveloppe mes pistolets et je stoppe ma course à une dizaine de mètres des tireurs, envoyant une rafale des tirs explosifs projetant des petits dômes d’énergie bleuté à chaque impact. Quand le nuage de poussière retombe, plus personne n’est debout. Je ne peux cependant m’empêcher d’afficher une mine déprimée, voyant que le goudron est à peine fissuré et que seules quelques poubelles sont renversées. C’est ça que je n’aime pas dans ce fichu illusioterritoire… les dégâts matériels sont pratiquement impossibles.

Ah, deux personnes sont encore debout. Des furrys… s’ils étaient la cible de ces fous, c’est qu’ils sont dans notre camp, c’est déjà ça. J’espère que je ne les aie pas trop blessés tout de même. Je passe une main sur mon front et me frotte les yeux, ressentant une petite fatigue suite à l’usage de cet hologramme puissant, mais je peux encore tenir.

« Vous allez bien ? Ne trainez pas trop ici, le bruit à du attirer du monde. On fera les présentations plus tard, vous cherchez quelqu’un en particulier ? »

Sans doute que les personnes se battant ici cherchent à venir en aide à certains de leurs proches, du moins ce doit être la motivation de certains. Personnellement, je commence à trouver cette situation un peu lourde, et il me tarde de mettre la main sur la source de tout ce bordel. Quoiqu’il en soit, il faut bouger, peut importe où nous allons mais rester immobiles est la dernière chose à faire. Alizire me semble un peu ailleurs, peut-être simplement pour ne pas m’inquiéter d’avantage en stressant. La défense à mains nues n’est pas des meilleures face à des fusils, aussi je préfère éviter de l’exposer aux tirs, mais cette dépendance ne doit pas être très facile à vivre.
_________________
Because each dream born to come true ~


Revenir en haut
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 00:50 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

- BORDEEEEEEEEEEL !!
- They see me strollin', they hatin' ~

Et voila, ce qui devait arriver arriva. Shaz et Sharon étaient poursuivis par une horde de tireurs, parce qu'ils faisaient trop de boucan et trop de ravages dans leurs troupes. Ils courraient, cherchant à se débarasser d'eux, alors qu'ils étaient suivis des deux satellites qui utilisaient leurs boucliers ; néanmoins, l'énergie s'amenuisait et cela devenait difficile, l'écran rétrécissant peu à peu. Bon, l'avantage, c'est que les autres étudiants auraient le temps de fuir. Normalement.

- M'man ! On fait quoi maintenant ?
- On court, fils !
- Et maintenant ?
- ON CONTINUE ET TU TE LA FEEEEEEEEERMES !!

Et ça continuait ainsi, alors que les balles ricochaient de part et d'autres d'eux. Soudain, une énorme déflagration survint, projettant tous les assaillants à terre, sans pour autant abimer le bitum. Et ben, c'était un effet de cette zone space ? On dirait que c'était un jeune homme aux cheveux blonds qui avait fait ça. Il était accompagné d'une jeune femme, aux longs cheveux chatains noués en queue de cheval.

- Vous allez bien ? Ne trainez pas trop ici, le bruit à du attirer du monde. On fera les présentations plus tard, vous cherchez quelqu’un en particulier ?
- Tout va bien, merci bien !
- Vous n'auriez pas vu une féline bleue turquoise, cheveux bleus clairs avec un ruban olive, par hasard ? On était censé se retrouver ici. Elle étudie là-dedans...
- Et un loup noir et blanc, aux cheveux hérissés ?

Ils se faisaient du souci pour leurs amis. Et c'était normal.

*********************

- Shed, hein ? Moi, c'est Velt. J'suis le genre de personnes à aider, c'est tout.

Un ton tellement flegmatique qu'on aurait pu douter de sa sincérité sans l'éclat de vérité qui luisait dans son regard désinvolte. Le cowboy s'assit par terre, contre le mur, alors que Velt se décida simplement de s'appuyer contre le mur opposé, regardant le chat.

- T'es une sorte de vagabond, donc ? C'est pas trop fatiguant de voyager partout ?

*********************

- Mademoiselle Drewur...?

C'était tout ce que Liesel parvint à prononcer. Le nom de cette professeure tyrannique qui n'avait cessé de la saquer durant un long moment, avant de relacher sa pression. Elle serait un infiltrée ?... Une membre de cette secte ? Elle n'osait y croire. Elle était certes mauvaise, mais... non, c'était impossible...
Lyra, qui revenait apres avoir contenu les assauts des assaillants, prit alors le poignet de la féline.


- Ne t’inquiètes pas, ça va aller. On a quelques minutes de répit, mais les renforts ne vont pas tarder. Ils risquent de prendre des otages parmi ceux restés piégés, ne tardons pas trop.

La respiration de Liesel se faisait de plus en plus saccadée. Elle avait du mal à respirer. Pourquoi tout cela se passait ? Pourquoi elle ? Pourquoi le sort s'acharnait ainsi ? Deja il avait fallu qu'elle soit la cible de la tentative de kidnapping, et ensuite, sa professeure était une membre de la secte ?... Joignant ses mains, les plaçant contre sa poitrine, elle sentait son coeur battre à tout rompre.

Et alors, des assaillants revinrent alors à la charge. Le moment de répit avait été moins long que prévu... Ils étaient beaucoup trop nombreux pour que Lyra puisse s'en charger, et ils avaient changé de tactique, à présent armés de sabres et autres lames. Ils voulaient venir au corps à corps, directement... Et Seph... il ne pourrait pas les défendre, trop occupé à retenir Mademoiselle Drewur... Ou alors, il irait les protéger, la laissant s'enfuir, lui permettant d'oeuvrer de nouveau...
Il n'y avait donc rien à faire ?...

Ce souhait...

Encore ces voix... D'ou venaient-elles ? Liesel leva de nouveau la tête, regardant aux alentours, alors que l'assaut arrivait à grand pas.

... nous tacherons de le réaliser...


- Qu'est-ce qui se passe ?...

Elle se sentait bizarre. D'ou venait cette sensation ? Quelque chose vibrait en elle... Mais quoi ? Elle ne comprenait rien. Un rêve qui doit se réaliser... ce souhait qui sera exaucé... Joignant ses mains, se mordant les lèvres, elle se mit à prier.

- Que tout... faites que tout se passe bien !

Un homme armé s'apprêtait à la trancher de sa lame. Mais il était trop tard.
Elle avait prononcé son voeu.
Elle ne vit pas que, durant sa formulation, sa poche avait brillé d'une intense lumière bleutée. Et, quand elle rouvrit les yeux, une personne se trouvait devant elle, ayant stoppé la lame d'une main. De dos, elle ne voyait pas bien qui c'était, mais elle n'était pas là. C'était un hybride chat, aussi... aux cheveux noirs, courts, un pelage beige presque blanc... Et des habits qui rappelaient l'Asie. Sa manche gauche, immaculée, était plus longue que sa manche droite, d'ou dépassait la main qui avait stoppé la lame.


- Pfiouuuh, il t'en a fallu du temps !
- Hein ?...
- Allez, youpla !

Et, d'un vigoureux coup de pied, elle envoya valser l'ennemi, lui faisant lacher son arme et la récupérant au passage avant de la laisser tomber à côté. L'étrange hybride se retourna légèrement, et Liesel put entrevoir un instant son visage ; la partie haute était couverte de bandages, ne laissant que l'oeil gauche, brillant d'un rouge sanglant, à l'air libre. La personne souriait aimablement.

- Bouge pas de là, Lyra et Winter s'occupent de tout !... Lyra, c'est ça, hein ?

Sa voix était efféminée, mais en meme temps sa manière d'etre rappelait un peu les adolescents surexcités, un peu comme Shaz'. C'était bizarre. Et aussitot, le dénommé Winter fonça dans le tas, armé uniquement de sa main et d'une... chaine à laquelle était accrochée une griffe d'acier, qui dépassait de sa manche gauche.

Mais sur le coup de la surprise, Liesel se posait des questions.
Qui était-ce ?
Quand était-il apparu ?
Et surtout... était-ce une fille ou un garçon ? C'était ambigu...

_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Shed
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2012
Messages: 5
Argent: 0

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 04:11 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

-Shed, hein ? Moi, c'est Velt. J'suis juste le genre de personnes à aider, c'est tout. T'es une sorte de vagabond, donc ? C'est pas trop fatiguant de voyager partout ?

-Velt, sympa comme nom. Je me répète mais heureux de faire ta connaissance et oui je suis une sorte de vagabond, ce n'est pas si dur que ça en temps normal. Le voyage est surtout chiant à causes de problèmes comme ceux-ci. Besoin de quelque chose ?

J'étais surtout intrigué par la présence d'un autre hybride à mes côtés, d'habitude personne venait vers moi à cause de mes vêtements et de mon apparence. Mais ne faisait jamais trop gaffe à ça, c'est pas comme si le nombre de personnes que je croisait valait le coup, sauf si c'était une bombe mais bon... je suis juste un peu coureur de jupons et rien de plus.
Je me demandais encore pourquoi tout cela arrivait aussi soudainement quand je posa une question de manière ferme à l'homme qui me tenait compagnie:

-Si quelqu'un vient me voir alors que je suis bien planqué, un allié qui plus est c'est qu'il a certainement quelque chose à me demander n'est-ce pas ? J'écoute mais fait vite, je suis bien pressé aujourd'hui.

Plus j'attendais ici à rien faire, plus je sentais que on avait besoin de moi quelque part si ce n'est juste autour de moi. Pourtant j'avais pas envie d'être mêlé à tout ça, ce qui arrive aux autres n'est pas ma faute et je ne suis responsable que de ce qui m'arrive. Je ne suis pas du genre à embêter ceux qui me veulent pas de mal sans raisons valables mais là voir autant d'immondes coups de feu tirés sur de pauvres citoyens m'avait donné la haine nécessaire pour en neutraliser seul une bonne petite partie sans avoir à utiliser un programme en particulier, bien que ceux ci se seraient révélés efficaces mais auraient attirés trop l'attention et le focus aurait été sur moi même si je suis certain que j'aurai put fuir et les envoyer me chasser eux au lieu de leurs futures victimes. Tout ce qui est sur c'est que j'avais un peu de dégoût à voir que je n'ai pas su protéger certaines personnes malgré mes tirs de barrage et d'avoir vu quelques citoyens abattus devant moi. Ces chiens méritaient surtout de mourir et rien de plus mais tuer c'est le mal peu importe la nature de la victime elle mérite pas ça, saufs certaines exceptions... du moins pour mon avis. Soudainement, un message radio retentit dans la plupart des PHP approximatifs de la zone dans laquelle j'étais, avertissant qu'une prise en otage a été faite à l'université et que tout ceux qui veulent sauver les personnes devaient se rendre immédiatement à l'intérieur, dans une pièce du sous sol.

-Oooooh... les enflures. Ils veulent faire d'une pierre deux coups en voulant m'éliminer comme ça avec d'autres. Il est vrai que je suis un peu poursuivi comme je voyage et loge un peu sans permission. Eh ben, on dirai que je vais être obligé d'y aller pour une certaine personne. Direction l'université.

Je me sentais inquiet de ce qui venait d'être apparu comme message, j'avais pas envie de me mêler à tout ça mais après avoir entendu ça je pouvais que me sentir responsable que ce qui pouvait arriver si j'allais pas là-bas dégommer les kidnappeurs. Je sortit donc une espèce de snowboard volant de mon php tout en reprenant mes deux flingues, je m'avança d'un pas hésitant vers mon véhicule en attendant une dernière fois une réponse de Velt, qui allait sans doute pas tarder à venir...


Revenir en haut
Dawn
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2011
Messages: 43
狗 Chien
Argent: 0

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 14:56 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

Tout se passa si vite que j'ai bien cru, en un instant, que mon coeur fragile s'était arrêté de battre.
La pointe de la lance du jeune homme mordait légèrement la chair de ma gorge, bloquant le moindre de mes gestes.
Mon corps inerte, contre le sol, était parcouru de spasmes légers sous le coup de la peur.
Même sa voix parvenait faiblement a mon cerveau encore sous le choc, mais je pouvais encore ressentir toute la rage et la méfiance qui s'en émanait.

 - Et Madame, je vous prierai bien de vous éloigner de Liesel. Votre refus sera pris comme un acte de tentative de kidnapping par abus de position. Je vous somme de révéler votre identité ! Votre comportement si particulier envers Liesel, si précautioneux, et votre programme de modification d'apparence ne me cessent de vous désigner comme une infiltrée du Culte présente pour saisir les élèves déséspérés !

Comment ? Le Culte ? J'ignore de quoi il s'agit, mais cette mention innatendue me place désormais dans une position délicate. Evidemment que je sais qu'il peut deviner mon apparence originelle, car il est le foyer de l'Illusioterritoire. Mais de là à se méprendre... Je tourne le regard vers Liesel. Celle-ci me regarde d'un air incompréhensif, perdue.

 - Mademoiselle Drewur...?

Cette méprise ne fait qu'accroitre son sentiment de panique, et ses yeux affolés se posent milles questions. Je ferme doucement les yeux. Que va-t-il se passer ? Le regard tranchant comme une lame de rasoir de Seph me donne l'impression d'être lacérée peu à peu. Pourtant, j'avais bien senti que Liesel n'avait pas de données de combat dans son PHP... Je pensais bien faire en voulant la protéger, et pour cela, j'ai voulu être si près du rôle d'un de ses professeurs...

Je lance un regard desepéré a Liesel, mais la dénommée Lyra prend la main de Liesel et l'éloigne un peu en la réconfortant.

- Ne t’inquiètes pas, ça va aller. On a quelques minutes de répit, mais les renforts ne vont pas tarder. Ils risquent de prendre des otages parmi ceux restés piégés, ne tardons pas trop.

Mais en quelques secondes, d'autres terroristes surgissent dans le couloir, couteaux de combats à la main. Lyra se mit en position de défense, tandis que Lisel joint ses mains contre son coeur, murmurant faiblement comme une prière. Seph, trop occupé a me maintenir inerte, m'interroge toujours plus du regard. Peut-être a-t-il oublié que nous nous sommes aperçus, il y a quelques années. Les agresseurs ont dépassés Lyra, et j'ai a peine le temps de voir une lame siffler vers la gorge de Liesel. Je veux me dégager, sans succès, il maintient sa prise. Des larmes jaillissent de mes yeux, tandis qu'un cri silencieux s'échappe de ma gorge.

 - Liesel !!

Et tout a coup, tel un miracle, elle se met a luire d'une aura bleuté. Une forme humanoide se détache d'elle et s'interpose gracieusement entre elle et la lame, devenant un peu plus concrète a chaque seconde. Une sorte d'hybride chat au pelage crème contrastant avec sa crinière ébène, portant des vêtemets orientaux d'une beauté incomparable, cousu avec des tissus magnifiques. De sa fourrure s'échappe quelques bandages, qui virevoltent en même temps que l'hybride envie valser avec technique l'assaillant contre la vitre. Ses gestes maitrisés et lents traduisent une connaissance certaine du combat a mains nues. Tournant son visage éffeminé vers nous, ses lèvres sourient calmement.

- Bouge pas de là, Lyra et Winter s'occupent de tout !... Lyra, c'est ça, hein ?, demande-t-il a la jeune femme aux serres dorées.

Cette dernière, étonnée de cette apparition, acquiese, et le dénommé Winter fait tomber une chaine délicatement travaillé au bout de laquelle une griffe se blance, avant de s'élancer tous deux dans la bataille. Soulagée, je lâche un soupir, mais me souviens encore du mordant de la lance de Seph sous ma gorge. Mes yeux embués de larmes soutiennent son regard froid, visiblement pas décidés a me laisser respirer convenablement. Sous le coup de l'épuisement, mon apparence se dégrade, et je reprends mon physique original, mes longues mèches blanches accrochant les larmes qui perlent sur mes joues. Je suis a mon tour apeurée, tremblant comme un petit animal effrayé, voyant quelques fragments de ma vie défiler devant mes yeux.

- Sephirin...


Revenir en haut
Tenshiro
Radiant Wings
Radiant Wings

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 173
Argent: 0
Stade Terminal : 100

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 16:19 (2012)    Sujet du message: «» Répondre en citant

Une immense fatigue.
C'est ce que je ressentis lorsque la personne révéla finalement son apparence pour se révéler finalement être Dawn, une hybride que Ryo et moi avions croisés il y a longtemps. Nous lui avions permis de conserver son programme de métamorphose. C'était grosso modo ce que je me souvenais d'elle, actuellement. Je déglutis, mon empathie agitant douloureusement mon coeur. Je baissai la lance et mon regard en un seul et même geste.

«Je ne peux pas dire avec précision qui est qui. Je peux juste survoler les infos programme. Désolé pour la terreur, mais la situation ne me laissait pas tellement de choix.»

Je jetai un regard à Lyra et Liesel, lorsque je remarquais que certaines choses avaient changé de façon notable. Il y avait deux nouvelles personnes. L'une d'entre elles n'était rien d'autre qu'un agresseur dans le coma. L'autre... était un hybride félin au pelage blanc, et à la chevelure noire. Des bandages recouvraient ses yeux. Mais le plus étrange, c'est qu'il... Selon les informations reçues par le PHP, n'était rien de plus qu'un programme lié à cette jeune féline turquoise.

«Tu n'existes pas, hein ? Ou du moins, ton existence ne devrait pas être possible. Hum; Liesel. Je comprends mieux pourquoi ils te cherchent. Des fois, ce n'est juste qu'un faux signal. Mais ton pouvoir est réel

Ces paroles. Je n'arrivais pas à croire que j'avais sorti les choses ainsi. Ou plutôt, je n'arrivais pas à croire que cela sortait de ma bouche.
Mon mental avait du s'affaiblir. Avec toutes les émotions ressenties, le chaos commençait à s'installer. Mais cette voix. Elle réveillait en moi une grande inquiétude. Etait-je... Non, ce n'étais pas le moment de faire face à ces souvenirs.

Soudain, un message radio brisa le silence morbide de la pièce. Ils avaient pris des otages, hein ? Parfait. Nous allions pouvoir les finir par un assaut surprise.

«Il ne me reste plus beaucoup de temps. Lyra, nous allons sauver les otages. Ryunosuke est sur le chemin, il a déjà terrassé tout le monde là-bas. Comme on pourrait s'y attendre de l'inventeur du RS... La région est devenue sûre. Ces imbéciles se réunissent au même point. Cela rendra les choses plus faciles pour nous. »


Revenir en haut
Shimaray
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 92
Masculin
Argent: 1 700

MessagePosté le: Lun 3 Sep - 20:01 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

Et merde, en voilà d’autres. Cette fois armés d’armes au corps à corps, ce qui facilite la tâche, mais cela n’en est pas moins difficile à gérer. Malgré la portée de mes griffes, je dois parer les offensives multiples pour les maintenir à distance. Plusieurs sont rapidement mis au tapis, mais à force de reculer, un petit groupe parvient à passer et s’en prend à Liesel… qui invoque une sorte de furry félin aux vêtements bizarres, mais relativement fort d’après le bruit que fait sa victime en s’éclatant contre la vitre.

« Bouge pas de là, Lyra et Winter s'occupent de tout !... Lyra, c'est ça, hein ?
- Enchantée, mais si tu pouvais venir me filer un coup de main ça serait… sympa ! » termine t-elle en plaquant deux terroristes au mur d’un coup de pied.

Lyra voit alors passer une griffe d’acier suivie d’une chaine sur ma gauche qui vient désarmer un épéiste qu’elle s’empresse d’achever d’un direct fulgurant. Drôle d’arme en tout cas, se dit-elle intérieurement. Avec le coup de main du félin sortit de nulle part, l’affaire se règle en quelques minutes. Une fois ceci fait, je remarque la professeure à changé d’apparence. Mais je n’ai pas trop le temps de m’y attarder, car la suite de l’opération commence alors.

« Il ne me reste plus beaucoup de temps. Lyra, nous allons sauver les otages. Ryunosuke est sur le chemin, il a déjà terrassé tout le monde là-bas. Comme on pourrait s'y attendre de l'inventeur du RS... La région est devenue sûre. Ces imbéciles se réunissent au même point. Cela rendra les choses plus faciles pour nous.
- Bien reçu. »

La lycéenne aux cheveux noirs rétracte alors ses griffes et fait signe à Winter de venir aussi. On ne sera jamais de trop au cas où ça tournerait mal. Son style est étrange, mais plutôt classe… est-il juste un hologramme, ou une personne bien réelle ? Aucune idée, mais on verra cela plus tard. De plus, je commence à fatiguer, et les connections énergétiques de mes griffes semblent parasitées. J’espère ne pas tomber à cours d’énergie tout de suite… si je ne peux plus assurer une portée correcte, cela va devenir compliqué. Nous arpentons les couloirs d’un pas rapide en direction de la salle où les otages sont censés être retenus prisonniers, approchant de plus en plus de ce qui serait en quelques sortes le combat final de cette journée...


*****


« Tout va bien, merci bien !
- Vous n'auriez pas vu une féline bleue turquoise, cheveux bleus clairs avec un ruban olive, par hasard ? On était censé se retrouver ici. Elle étudie là-dedans...
- Et un loup noir et blanc, aux cheveux hérissés ? »

Heh ? Une féline bleue turquoise… oh, celle qui s’est faite enlevé ce matin ? Attend voir… ah oui, Liesel. Et le loup… Velt c’est ça ? Tiens, ça ne m’étonnerais pas que ces deux là soient dans les ennuis en ce moment même, c’est même fort probable et particulièrement pour la féline. Alors elle étudie ici ? Tiens c’est le lycée de Lyra, et accessoirement le notre à moi et Aliz’ quand les cours ont lieu du moins. Le bruit court que des étudiants seraient coincés à l’intérieur, et même qu’ils auraient pris des otages dernièrement. Je me demande si Lyra va bien, et si elle est aussi à l’intérieur…

« Liesel doit sans doute être à l’intérieur, quant à Velt je n’en sais rien du tout. Bon je dois vérifier quelque chose à l’intérieur, a vous de voir ce que vous faites mais évitez de rester à découvert.
- Shim att… »

Trop tard. Déjà lancé à l’intérieur du bâtiment, je laisse le trio sur place en prenant les escaliers menant au premier étage. Une fois là haut, la chance me sourit : une groupe de terroriste armés me remarquent et ouvrent le feu. Pas le temps de répliquer, les balles sifflent à mes oreilles et une me touche légèrement à l’épaule. Heureusement que l’armure holographique me protège… je me mets vite à couvert à l’angle d’un couloir, mais pas le temps de s’occuper de ceux là. Il y a déjà des renforts à l’intérieur, le tout c’est de les trouver.

Alizire est resté avec les deux furrys à l’extérieur, n’étant pas vraiment en état de se battre contre des terroristes armés jusqu’aux dents, surtout à main nue. Le maniement des armes ne lui est pas encore familier il faut dire, et de toute manière elle préfère les poings. Les deux félins sont peut-être un peu étonnés du fait que les amis qu'ils recherchent soient des connaissances d'elle et Shim, mais bon, il s'est passé tellement de chose dans cette journée...

« Je veux bien chercher avec vous, je serais plus utile qu’à l’intérieur de toute façon. »
_________________
Because each dream born to come true ~


Revenir en haut
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Mar 4 Sep - 13:04 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

Une fois le travail terminé, la chaine fut tirée à l'intérieur de la manche, faisant disparaitre la griffe dans celle-ci. Winter sourit, et une lumière bleue l'entoura alors, avant qu'il ne se décompose en hexagones qui semblèrent "rentrer" en Liesel. Celle-ci tomba alors à genoux, haletante. Elle n'était pas habituée à cette sensation, et avait du mal à réaliser qu'elle avait projeté un tel hologramme. Elle peina à se relever, mais elle y parvint tout de même.

- Désolée... ça va aller...

Son coeur battait fort, et ses yeux démontraient une certaine fatigue. Sa journée n'avait pas été de tout repos. D'ordinaire, elle serait en train de se promener au coeur de la ville avec ses trois amis, à bavarder, regarder, admirer les choses, avant de finalement rentrer chez elle se détendre et travailler. Cette journée avait été totalement différente par rapport à d'habitude. Victime d'une tentative de kidnapping et d'un attentat terroriste contre son école, avec l'utilisation subite du PHP... c'en était trop.

Trop...

Néanmoins, il fallait continuer. Aussi, malgré tout, elle suivait les autres, espérant que tout irait bien. Oui... après tout, si Winter était apparu, c'était pour que tout aille bien... non ? C'était son souhait...


*******************

Ah bah l'autre qui est deja parti connaissait Liesel et Velt, apparemment. Sans doute avaient-ils du se croiser un jour comme ça, dans la rue. Ou même dans le café où Velt travaille, peut-etre. Bah, aucune importance il a l'air d'etre un ami en tout cas...

- Il est bien pressé dis donc.
- Ouais. Bon ils devraient être dans le coin...

Son amie était restée là. Elle hocha un petit peu la tête, avant de proposer de chercher à l'extérieur.

- On veut bien, plus on est mieux ce sera.
- J'espère juste qu'ils sont pas dedans. Ca craint, sinon...
- Je doute que Velt y soit... Liesel, par contre...
- Ta gueule, dis pas de choses comme ça.
- C'toi qu'a commencé !

Et une petite tape sur la tête, sans rien dire d'autre, de la part de Sharon sur Shaz'.
Ils commencèrent alors à regarder dans les environs, pour voir s'il n'y avait pas Velt ou Liesel. Deux personnes arrivèrent alors ; l'un était un cowboy félin monté sur un skateboard volant armé de deux flingues, l'autre était un loup en rollers muni d'un katana. Celui-ci leur fit un petit signe, accompagné d'un "salut" et fonça dans l'université avec l'autre.


- Hein ?...
- Pas compris là. En tout cas... S'il va là-dedans...
- C'est que Liesel y est aussi.
- Sans doute. Merde.
- Bon, j'suppose qu'on va y aller aussi...
_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Shed
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2012
Messages: 5
Argent: 0

MessagePosté le: Mar 4 Sep - 15:33 (2012)    Sujet du message: Calme Répondre en citant

Shed commença donc son court périple dans une université hostile avec des terroristes à perte de vue. Il avança avec prudence sur son skyboard en suivant la route qui menait vers le sous-sol et l'étage supérieur. Il examina les environs au cas où il n'y verrai pas quelque chose qui pourrai l'aider et trouva par chance une cuisine vide. Il fonça dedans avant de prendre diverses choses dans les tiroirs, c'est à dire des bananes, du beurre, du chocolat et plein d'autres choses avant de poursuivre sa route après avoir tout mit dans ses poches. Il arriva alors dans un long couloir dans lequel patrouillait alors quelques terroristes armés de diverses armes à distance. Il rangea son son moyen de transport, sortir ses flingues et les coursa en disant à Velt de poursuivre sa route pendant qu'il se chargeait d'eux. Après l'avoir vu traversé le couloir, l'hybride bleu clair attaqua avec divers combos aux pieds et aux flingues et finit rapidement les quelques terroristes qui traînaient avant d'être encerclé par des renforts. 


-Puisqu'il en est ainsi je vais devoir sortir mon premier programme de soutien. Tirs de fragmentations ! 


Il changea rapidement ses flingues pour d'autres ayant un motif un peu différent avant de tirer des balles qui se divisèrent en plusieurs petits tirs qui explosèrent à l'impact du sol et en profita pour fuir de l'autre côté pour prendre un autre couloir. Ce dernier menait à une autre intersection et Shed prit celle de gauche et se retrouva nez à nez avec deux escaliers. Il s'arrêta net devant ceux ci et se cacha très prêt en espionnant tout mouvement d'étages de chaque individu. Après avoir intercepté, neutralisé et caché les quelques gardes qu'il y avait il se mit à attendre que des élèves se montrèrent pour les sécuriser jusqu'à la sortie. Cependant personne ne se montrait au bout de 15minutes, peut être avaient-ils vraiment été prit en otages, ont put s'échapper par un autre moyen ou ... il ne valait mieux pas penser au "ou". Après avoir attendant un peu plus il s'aperçoit que Velt venait tout juste de le rejoindre.


-Personne à part des patrouilleurs. Tu as pas eu trop d'ennuis ? J'attend ici, si possible va chercher du renfort à l'étage si tu en croises et raccompagne des étudiants ici que je puisse les protéger. Si tu as besoin d'aide prend ça et jette y au sol.


L'hybride donna au loup un petit sac qui contenait cette fois ci des peaux de bananes, ces dernières ayant été mangées, du beurre et d'autres produits culinaires pouvant faire glisser les moins malins d'entre eux... Après avoir sourit à son nouveau coéquipier il lui fit signe que tout se passerai bien et se mit à continuer d'attendre.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:47 (2018)    Sujet du message: Calme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    12th - Until the Time Ends Index du Forum -> 12th - Until the Time Ends -> RP : Phase initiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com