12th - Until the Time Ends Index du Forum
12th - Until the Time Ends
Quand le monde court à sa perte...
 
12th - Until the Time Ends Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: [Episode 1] ::

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    12th - Until the Time Ends Index du Forum -> 12th - Until the Time Ends -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Jeu 17 Nov - 23:51 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

Cela faisait plusieurs jours que nous voyagions. Nous avions passé la frontière de Crateria et nous étions au sein de Terreniel, cette contrée qui portait d'effroyables souvenirs. Notre avancée se faisait de plus en plus complexe, étant donné que nous avancions de plus en plus vers le centre du pays. Il nous fallait obligatoirement nous déplacer à l'ombre des regards sous peine d'alerter le voisinage et avoir des agents du CNS à nos trousses. Nous restions la plupart du temps cachés dans des bâtiments désaffectés, des cabanes inoccupées, ces genres de cachette qui me rappelaient sans cesse le calvaire que Rika et moi avions enduré avant notre arrivée dans Crateria.

Je me demandais comment allaient nos parents. J'étais certaine qu'à l'instant où ils avaient compris que nous étions corrompues, ils nous avaient renié, après avoir passé des nuits d'angoisse et d'inquiétude. Ils étaient des anti-corrompus particulièrement fixés sur leur idée selon laquelle les corrompus n'apportaient que la haine, la misère et la détresse, avant de tirer les gens vers la mort. Pour eux, nous étions devenus ces messagers du Malheur. Ils nous avaient reniées, et pourtant, je m'inquiète pour eux. Je me demandais comment ils allaient, si le commerce de notre père continuait à marcher, si les recherches de notre mère avançaient. S'ils allaient bien, oui.

Nous étions donc dans un bâtiment désaffecté, poussiéreux, assez éloigné de la ville. J'étais assise dans un coin, un peu recroquevillée sur moi-meme, les jambes appuyées contre ma poitrine. Avec un bâton, je grattais le sol poussiéreux, dessinant des formes. Je ne savais pas vraiment ce que je dessinais, ce que je traçais : des nuages, des fleurs, des étoiles, des sourires, des rires, des vagues, les différentes phases lunaires, des formules de chimie, des courbes, des lignes, des points, tout et rien, en passant pas le grand n'importe quoi qui envahissait mon esprit.

Oui. J'étais troublée. J'étais troublée, affaiblie, inquiète. A cause de quoi ? Je ne savais pas vraiment. Il y avait sans doute 3 raisons, peut-etre 4. La première était le SMH qui "vivait" en moi. Il n'était pas intervenu depuis quelques temps deja, et bien que je m'en trouvais soulagée, j'étais aussi inquiète, sentant qu'il préparait quelque chose. La deuxième raison était sans doute le sentiment d'inutilité qui me submergeait. J'avais l'impression de ne servir à rien, d'être un simple fardeau pour tout le monde. La 3e raison de cette angoisse concernait notre voyage. Allions-nous arriver saufs ? Combien de temps ce voyage durera-t-il ? Ces questions se perdaient dans le vague tant les possibilités étaient nombreuses. La 4e raison était sans doute dédicacée à Rika.

Oui, Rika. Je me demandais comment allait ma soeur jumelle. J'osais espérer qu'elle ne s'inquiétait pas trop. J'aurai aimé pouvoir la contacter. Je n'avais jamais été séparée d'elle aussi longtemps. La seule fois où c'était arrivé, c'était quand j'ai fugué de ma maison en comprenant que je devenais corrompue. Quelques jours plus tard, ma soeur m'avait rejoint afin de m'aider, avant d'être elle aussi contaminée par le SMH. Je me demandais comment elle allait. Bien, j'espérais.

_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Nov - 23:51 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Shimaray
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 92
Masculin
Argent: 1 700

MessagePosté le: Sam 19 Nov - 22:11 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

Ce petit voyage se faisait long. De planque en planque, avançant toujours vers l'intérieur du pays, c'était toujours la même chose. Pour le moment, nous n'avions pas eut "l'occasion" de nous battre, et je suppose que c'était pour le mieux, à voir comment les agents avaient été coriaces la dernière fois. Je me demandais le sens de tout cela. Pour le moment, il semblerait que nous soyons chanceux, mais je n'ai pas vraiment idée de la distance qu'il nous reste à parcourir, ni des risques croissants auxquels nous nous exposons. Évidemment, les agents du CNS nous traquaient, et notre destination en était probablement infesté. Mais... s'ils nous avaient déjà trouvé. Attaqueraient-ils où attendraient-ils le meilleur moment ? J'avais l'impression que nous étions sans cesse épiés, malgré toutes les précautions et la discrétion, et sans le savoir. La peur troublait mes sens, sans doutes... du moins, je l'espère.

J'étais assis sur une caisse en bois, contemplant mon pistolet briller à la lueur d'un faible rayon de soleil traversant une fenêtre fissurée et poussiéreuse. Nous n'avions pas grand chose à faire le jour, et dormir n'était pas très pratique du fait que les lieux étaient souvent inconfortables, et qu'il fallait une personne éveillée par prudence, au cas où on nous surprendrais, combien même les chances que cela arrive étaient faibles. Je dois bien l'avouer, je m'ennuyais ferme. Je sais que ça n'étais facile pour personne, et que c'était ça ou mourir - voir pire - et je ne pouvais pas me permettre d'entrainer tout le monde a sa perte juste parce que la vie n'avait pas grand intérêt pour moi. De plus, je ne pouvais tout simplement pas laisser nos ennemis faire ce qu'il voulaient des gens en utilisant la corruption. C'est tellement facile de faire de quelqu'un un montre pour ensuite l'accuser d'être ce en quoi on l'a changé comme prétexte pour l'éliminer.

-Shim... don't give up.

-Huh ?

-Je comprend tes sentiments. Je peux t'aider... mais tu dois me faire confiance.


-Ah oui ? Et comment ?

-Tu sauras quand le moment sera venu.

Il ne lâchera pas l'affaire celui là... mon SMH. Mais pourquoi veut-il m'aider ? Je ne le considère pas comme une partie de moi, et j'envisage encore moins lui faire confiance. Je me demande pourquoi il s'acharne tellement pour si peu. Peut-être en sait-il plus que je pense. Mais sur ce point il avait raison, je ne dois pas abandonner et il n'y a aucune chance que cela arrive.

Je rangeai mon pistolet et jetai un regard circulaire dans la pièce sombre et sale. Liesel était recroquevillée dans un coin et dessinait avec un bâton toutes les formes qui lui passaient par la tête visiblement, signe que quelque chose n'allait pas. J'aurais presque voulu la réconforter, mais je savais pertinemment que cela m'était impossible. Je restais à la regarder dessiner un moment, l'esprit vide, avant de revenir à moi et de me gratter la nuque. Je me levais alors de ma caisse pour m'étirer, puis jetais un œil à ma montre. Quinze heures... mon regard se tourna ensuite vers Zakuuro. Depuis l'attaque d'il y a quelques jours et sa foulure à la cheville, elle boitait un peu mais ne semblait pas se plaindre de la douleur ou autre. Ne sachant sur quoi engager la conversation qui tuerais le silence de mort qui régnait dans la pièce, je m'asseyais près d'elle et je me lançai.


-Tout vas bien, Zakuu', tu t'ennuies pas trop ?
_________________
Because each dream born to come true ~


Revenir en haut
Dawn
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2011
Messages: 43
狗 Chien
Argent: 0

MessagePosté le: Dim 20 Nov - 16:40 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

Un bâtiment désaffecté à l'écart de la ville. Un sol poussiéreux. Une faible lumière traversant les murs au bord de l'effondrement. Dans l'ombre, seul un grattement contre la terre brûlée parvient a mes oreilles. Et une crosse argentée reluit dans l'ombre. Son éclat réveille doucement mes yeux endormis, a travers les mèches effilées de mes cheveux ébènes. Encore engourdie, je lève péniblement la tête pour tomber sur les pansements entourant ma maigre cheville gauche. Une voix résonne, d'un ton bienveillant. 


 - Tout va bien, Zakuu, tu ne t'ennuies pas trop ? 


"Zakuu"... 
 
Est-ce un surnom ? On ne m'a jamais appelée avec un petit surnom, affectueux ou non. 
Pas même le docteur Seiken... 
 

Cette voix, est celle de Shimaray. Je commence a bien connaitre les voix des personnes avec qui je voyage... Ces personnes qui ont acceptées que je vienne avec eux, qui m'ont protégées, qui se sont battus violemment a la frontière en exteriorisant leurs puissances formidables... Qui sont hantés par les cris intérieurs qui leur hurle de déchainer tout leur être... Et qui portent la Corruption en eux. 
 
Mes lèvres s'entrouvrent pour lui répondre, mais aucun son n'en sort tout d'abord. Je plonge mes yeux de jade dans ses yeux, histoire de communiquer par le regard. 
 
Je me sens si fatiguée. Ma cheville m'empêche de marcher, mais elle ne me fait pas du tout mal. C'est vrai...
 
 
Je jette un moment un oeil aux formes dessinées sur le sol par Liesel. D'un geste mélancolique, tout ce qui lui passe par l'esprit s'esquisse lentement, ses mains entourées d'une aura triste. Elle pense peut-être à sa soeur dont elle s'est séparée avant de quitter Crateria. Ou bien a sa famille, ses amis qu'elle a laissés derrière elle... Elle n'a sans doute pas eu temps de leur dire "au revoir", tout comme les autres. 


A qui ai-je dis "au revoir" avant de partir ? Je n'avais personne a qui le dire. Personne... 
 

Je me retourne de nouveau vers Shimaray. Le bout de ses doigts tape nerveusement le canon de son revolver, en l'attente d'une réponse. Quant a moi, j'attends toujours celle a ma question. 
 
Qui est-tu ? Qu'abrites-tu en toi ? Cette puissance si terrassante... Est-ce du a ta Corruption ? Moi qui n'ai pas cela au fond de moi... je m'inquiète pour toi, et pour vous tous.  
 

J'ai besoin de vous. 
 


Revenir en haut
Shimaray
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 92
Masculin
Argent: 1 700

MessagePosté le: Ven 25 Nov - 20:32 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

Elle tenta tout d'abord de me répondre, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Remarquant son incapacité a prononcer un mot, elle commença a me fixer de ses yeux de jade, dont la clarté brillait presque dans l'obscurité de la pièce. Ils exprimaient une certaine fatigue, mais aussi de la douleur et de la peur. Mais que voulais t-elle donc me dire ? Je n'ai jamais été doué pour déceler les sentiments d'autrui, je m'en fichais même d'ordinaire. Pourquoi cherche a comprendre l'incompréhensible ?

Son regard se détourna un instant sur les formes que dessinait Liesel. Toutes ces formes poussiéreuses qui se mêlaient pour former une œuvre abstraite, la toile d'une artiste désespérée qui se laissait aller a ses pensées les plus funestes, avaient-elles une signification ? Portaient-elles un message délivré par son subconscient ? J'en cherchais la signification. On pouvait voir dans un coin des nuages d'orage foudroyer le théorème de Pythagore sur une mer de poussière arborant un sourire triste. A quoi pense t-elle en dessinant tout cela ?

Je me retournais vers Zakuuro, qui semblait toujours me questionner du regard. "Je ne comprend pas ce que tu veux me dire... si tu veux une réponse, éclaires moi." C'est alors qu'une voix résonna dans mon esprit, telle un écho, si faible qu'elle en était presque imperceptible.

-Que s'est-il passé ? Toute cette puissance est-elle à cause de la Corruption ?

Était-ce... elle ? Ou tout autre chose ? Soudainement, je me sentis comme fiévreux. Ne sachant pas si cette voix provenait de Zakuuro, de mon SMH ou simplement d'une forme de folie quelconque, je lâchais une réponse a mi-voix :


-La corruption... ? Oui, je crois...

Pris d'une violente envie de bouger, je me levais en vitesse pour évacuer les fourmillements qui engourdissaient mes jambes. Je fis le tour de la pièce d'un pas rapide, puis, ne sachant que faire d'autre, je me rasseyais à la même place, fermant les yeux un instant pour faire passer mon mal de crâne.

Je me tournais a nouveau vers Liesel, fixant le mouvement répétitif du bâton raclant le sol de béton sans bruit. La voir comme cela commençait à m'énerver. Je ressentais cette tristesse qu'elle transmettait par ses dessins. Et j'avais peur. Peur pour elle, car je me reconnaissait dans cette sorte de dépression qu'elle traversait. Est-ce sa sœur qui lui manque a ce point ? Pourquoi a t-elle insisté pour venir alors ? Non, je ne la laisserait pas angoisser et pleurer dans son coin ; si Seth n'est pas là pour la secouer, c'est moi qui le ferais.


-Liesel, tu comptes te ressaisir ? Je croyais que tu étais déterminée a faire ce voyage, et tu donnes l'impression de le regretter déjà.

J'avais prononcé cette phrase d'un ton plus agressif qu'à l'ordinaire, mais franc. Tout ce que j'espère, c'est qu'elle ne perdra pas le contrôle pour une quelconque raison, et qu'elle arrivera a vaincre sa peur... la vaincre définitivement.
_________________
Because each dream born to come true ~


Revenir en haut
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Ven 25 Nov - 22:57 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

- Liesel, tu comptes te ressaisir ? Je croyais que tu étais déterminée a faire ce voyage, et tu donnes l'impression de le regretter déjà.

Je ne répondis rien. Ces mots semblaient n'avoir strictement aucun sens pour moi. A peine je reconnaissais la voix de Shimaray. Je faisais le vide ; je ne voyais rien, je n'entendais rien, je ne sentais rien, je ne pensais rien. La seule chose qui montrait que je n'étais pas morte était mon bras qui bougeait, seul, griffonnant tout et n'importe quoi. Les sourires heureux, la joie, les fleurs s'étaient transformés sous mon coup de baton en pleurs, en désespoir, en éclairs, en mélancolie. J'avais l'impression de ne rien ressentir ; alors, qu'est-ce que c'était cette douleur qui me tenaillait le coeur ?

Les mots de Shimaray commencèrent à remonter en moi, tel un écho inverse, de plus en plus sonore. L'agressivité, la franchise dont il avait fait preuve résonnèrent en moi, ébranlant encore plus mon esprit. Si je regrettais de faire ce voyage ? Je ne sais pas. Si je comptais me ressaisir ? Je ne sais pas non plus. Je voulais juste...

... le frapper ?

Cette voix... C'était mon SMH. Il revenait encore une fois. Pourquoi tout ça ? Arretez... J'en ai assez.

... le tuer, peut-etre ?

Je commençais à avoir du mal à respirer. Je me sentais mal, j'avais une nausée. Mais je continuais à gratter le sol avec la branche d'arbre. Ma main tremblait. Mes dessins commençaient à se faire quelque peu brouillons, s'ils ne l'étaient pas deja. Je ne savais pas comment résister. Ma main bougeait seule. Je n'en avais pas le moindre controle. Toute tremblante, elle se mit à écrire quelques lettres majuscules, hésitante. Le mot écrit ne me fit meme pas tressaillir. TUER.
Je pris la branche de mon autre main, avant de rayer le mot.

Résister est inutile... Tu le sais très bien.

Je sentais un regard peser sur moi. Un regard insistant, presque agressif. Je tournai lentement et légèrement la tête, avant de rencontrer le regard de Shimaray. Il me fixait intensément, fermement. Mais son regard ne me touchait pas.

Au contraire. Alors que la tristesse me rongeait la poitrine, je sentis une sensation légère, augmentant d'intensité, m'envahir peu à peu. Un sentiment que j'avais toujours réussi à réprimer. La colère, la haine... les deux sentiments qui menaient, selon moi, à la violence ; c'était les émotions que je tachais d'éviter au maximum. Néanmoins, cette fureur montait en moi, inexorablement. Je serrai les dents, lentement, toujours en fixant les yeux de Shimaray. Je fermais alors les yeux avant de tourner ma tête vers les dessins que j'avais fait, rouvrant les yeux, dirigeant ma haine sur eux. Ils étaient horribles, atroces, menaçants, stupides, sans signification. D'un élan de rage, je me levais avant de balayer le sol de mon pied, exterminant ces immondices. Puis, sans rien dire, je sortais de la pièce, portée par une assurance furieuse que je ne me connaissais pas, passant dans une autre pièce déserte, la branche d'arbre dans la main.

Humpf. Espèce de lache.

Je regardai le baton, que je tenais fermement dans ma main. Ce sentiment de haine, je l'avais toujours en moi. La reporter sur mes dessins n'avaient rien apporté. La voix qui ébranlait mon esprit recommençait à devenir insistante, à vouloir la violence, uniquement la violence.

- LA FERME !

D'un geste enragé, je lançais mon baton sur la fenêtre qui se brisa sur le coup, avant de donner un coup de poing dans le mur le plus proche de moi. Le bruit sourd, la douleur que je ressentais à ma main me ramena à moi. Je répétai mon ordre une seconde fois, plus faiblement.

- La ferme...

Le terrible sentiment de haine commençait à s'en aller peu à peu, laissant place à la mélancolie qui s'était éteinte. Des larmes perlèrent de mes yeux et roulèrent le long de mes joues. Je m'adossais au mur que j'avais frappé, avant de me laisser glisser tout le long. Je me recroquevillai alors de nouveau, sanglotante.

Je n'en pouvais plus. De quoi ? Je ne savais pas.

_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Dawn
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2011
Messages: 43
狗 Chien
Argent: 0

MessagePosté le: Dim 4 Déc - 17:41 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

Liesel se leva tout à coup, et quitta la pièce sans un mot. Je jetais un regard interrogateur a Shimaray, qui ne l'avait pas quittée des yeux. Peu après, un tremblement parcouru le mur fissuré, ébranlant les cloisons qui laissèrent échapper un nuage de poussière. A-t-elle frappé le mur ? S'est-elle évanouie ? Je sens encore les frissonnements néfastes parcourir son corps. Voyant que Shimaray ne réagit pas tout de suite, je me redresse et part la rejoindre. Je contourne le mur à pas feutrés, et la retrouve, sanglotante, adossée contre la paroi. Les larmes perlent sur ses joues et inondent le sol poussiéreux. Ses petites oreilles turquoises s'abaissent contre sa tête, traduisant sa détresse évidente, renfermée au fond d'elle.


Tout ce qu'elle ressent... Cela peut paraitre exagéré au premier abord. Mais je sens bien qu'elle a besoin de soutien. Je ferme les yeux, et réfléchis un moment. Sa soeur doit tant lui manquer...


J'ouvre les yeux en même temps qu'une idée me traverse l'esprit. Je n'ai pas vraiment discuté souvent avec Rika, mais si je me concentre suffisamment, je pourrais prendre son identité rien qu'un instant et aller la consoler. Cela ira mieux après, j'en suis sure.


Je me faufile dans une pièce annexe aussi délabrée que la précédente, et tente de me remémorer tout ce que je sais sur elle.


Rika... Je l'ai senti assez confiante en elle comparée à sa soeur. Bien que souvent à ses côtés, elle doit être un peu plus indépendante, mais surtout protectrice. Elles tiennent beaucoup l'une a l'autre... Sans tomber dans l'appitoiement, elle doit sans doute réconforter sa soeur en la remotivant franchement, voire en la secouant un peu. Mais elle peut aussi faire preuve de gentillesse quoiqu'un peu sèche... 


J'enlève le pull aux manches trop longues que j'ai comme seul vêtement, et saisis quelques aiguilles coincées entre les mailles. J'étale devant moi le contenu de la sacoche de couture que je parviens toujours a dissimuler sur moi malgré sa grande contenance. Serrant une aiguille d'argent entre les doigts fins, je tente de me rappeler de sa dernière apparence connue.


Elle porte un long manteau noir, me semble-t-il, et un jean regular dont la couleur stone n'est pas délavée. Son visage est couvert par un cache-oeil, mais de quel côté ? J'opte pour le gauche. Je me souviens qu'elle est elle aussi atteinte, seulement la moitié du visage, logiquement celle dont l'oeil est recouvert. Elle a déjà une queue, je l'ai vue s'agiter de temps à autre sous son manteau.


Suivant mes instincts et ma mémoire, je commence a actionner mes doigts en répétant des gestes mécaniques exécutés le plus rapidement possible. Vu la complexité de son apparence, tout cela devrait me prendre au moins quelques minutes supplémentaires. Le vent frais souffle sur ma peau nue qui se recouvre peu a peu des vêtements taillés dans la plupart des tissus disponibles dans mon sac. Je raidis mes cheveux jusqu'au bas de ma nuque, noue le cache-oeil autour de ma tête, répartis la douce fourrure bleue et change de lentilles de contact. Je m'étire de tout mon long, savourant le bien-être de changer de corps. M'entrainant un peu a adopter son timbre de voix, je vérifie une dernière fois que ma peau n'aie plus aucun pansement, puis file la rejoindre.


Je m'agenouille près d'elle en lui posant ma main sur la sienne. Bien qu'hésitante sur ce que je lui disais, les mots sortent intuitivement.


- Pleure pas, Liesel... Tout va bien se passer, tu n'as pas a t'en faire.


Revenir en haut
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Lun 5 Déc - 22:48 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

J'entendis quelqu'un se rapprocher, mais je ne fis pas attention, continuant à sangloter, la tête enfouie dans mes bras. Je ne voulais pas montrer mon visage ruisselant de larmes.

- Pleure pas, Liesel... Tout va bien se passer, tu n'as pas a t'en faire.

Cette voix...
Je levai ma tête, dévoilant mon visage attristé, dévasté, montrant clairement la détresse que je ressentais. Ce visage, cette expression... Je n'osais y croire vraiment.

- Rika ...?

C'était bien elle. Ce teint bicolore, ces cheveux bleus assez longs, coiffés rapidement, ce cache-oeil... c'était vraiment elle. Je me jetai à son cou, émue par cette apparition inespérée. Mes larmes étaient un mélange de joie et de peine, de réconfort et de désespoir.

- Rika !... Je... je suis désolée...

Je m'en voulais atrocement de ne pas l'avoir prévenue, de ne pas lui avoir dit "au revoir" ce jour-là. J'avais voulu essayer de me séparer d'elle, attirée par le mystère qui enveloppait Seth. Néanmoins, cette attraction s'affaiblissait, et je me sentais de plus en plus seule, isolée dans une sphère obscure dont je ne parvenais pas à sortir. J'étais dépendante de ma soeur ; je ne pouvais pas me séparer d'elle. Je continuais à pleurer, dans ses bras. Je sentais la chaleur de son corps, et cela me réconfortait. Sa simple présence m'apaisait. Néanmoins, j'étais toujours attristée.

- Tout va bien, Liesel. Allez, sèche tes larmes.
- Oui...

Je relachai mon étreinte, passai mes mains sur mes yeux afin de sécher mes larmes. Je reprenais ma respiration, encore saccadée par les pleurs mais qui ne tarda pas à revenir à un rythme plus ou moins régulier. Je regardai ma soeur, qui souriait discrètement, comme rassurée ou contente de me retrouver, ou encore quelque peu amusée de me voir si perdue, si égarée sans elle.

- Pourquoi est-ce que t'es partie sans rien me dire ? Tu m'as fait drôlement peur, tu sais...
- Désolée, répétai-je à nouveau, en baissant la tête et mes oreilles. Je voulais juste... essayer de m'affirmer. Je ne voulais plus t'embêter...

Ma soeur restait silencieuse, devant mes mots, mes paroles. Je marquai une pause, avant de reprendre. Ma voix commença alors à s'étrangler, de nouvelles larmes perlèrent de mes yeux.

- Mais je me rends compte que malgré tous mes efforts, même si j'y mets toute ma volonté... je reste... faible, nulle, un fardeau... pour tout le monde. J'ai l'impression de ne jamais servir à rien...

J'avais envie de pleurer. M'entendre dire ça était horrible à mes oreilles. C'était certes ce que je pensais, je l'avais toujours renfermé au fond de moi-même, cette opinion, ce jugement implacable que je me faisais. Et je ne parvenais pas à m'en défaire. J'avais peur de tout, j'étais apeurée par tout. J'étais faible... Complètement...

- Liesel.

Rika posa ses deux mains sur mes épaules avant de me secouer un coup. Sur le coup de la surprise, je me raidis, joignant mes mains et croisant les doigts devant moi. Elle avait pris un air plus endurci, plus sérieux. Elle marqua une pause, comme pour réfléchir à ce qu'elle voulait dire.

- Tu n'es ni inutile, ni faible, ni un fardeau. Tu n'es rien de tout ça.
- Mais...
- Si je me bats, ce n'est pas à cause de toi, mais c'est pour toi. Tu nous pousse à aller de l'avant, et ça, tu peux en être fière.
- Je... suis quand même faible... je ne parviens même pas à me défendre seule !...

Cette fois, ma soeur jumelle soupira. J'avais un peu peur de ce qu'elle allait me dire. Elle avait toujours été un peu sévère, mais de manière à me remonter le moral. Il n'y avait qu'elle qui parvenait à le faire, pratiquement. Peut-être étais-je un cas social ?...

- Peut-être que tu es faible. Peut-être, même si je ne le pense pas. Et, que tu le sois ou non, tu grandiras, tu deviendra forte, meilleure que moi. Mais il faut savoir être patient.

Elle marqua une pause, avant de reprendre.

- Ce n'est pas en te forçant que tu vas beaucoup t'améliorer. Un jour, tu auras le déclic, et tu sauras quoi faire. Jusqu'à ce jour, patiente, d'accord ?
- Je... d'accord.

Son discours ressemblait un peu à celui du vagabond avec qui j'avais discuté il y a quelques temps. Un discours que j'avais enseveli, mais qui remontait à la surface. Jin Iteki... C'était la première personne à qui j'avais confié mes craintes, mes doutes.
Rika tapa une fois sur mes épaules avec ses mains, d'une manière sèche mais bienveillante.

- Allez. Ca va aller.
- Oui... d'accord. Euh... tu vas rester ?
- Non, dit-elle en secouant la tête. Je suis sûre que te séparer de moi un moment te renforcera. Il faudra juste que tu ne paniques pas, d'accord ?
- Huh... d'accord.
- Et au pire des cas, prends Shima en bouclier humain et mets-toi à l'abri, dit-elle avec un sourire narquois. Je savais qu'elle n'appréciait pas particulièrement Shimaray, mais c'était pour me taquiner, sans doute.
- Je... vais essayer de pas en arriver là, répondis-je en souriant, un peu gênée et déconcertée.
- Hé. C'était pour rire, va.

Elle relacha l'étreinte qu'elle faisait à mes épaules. J'étais contente de l'avoir revue. Elle m'avait réconfortée, elle m'avait redonnée espoir. Quand bien même quelque chose m'indiquait clairement une chose quelque peu terrible, mais qui m'avait néanmoins redonné courage.

- Et bien, je vais devoir y aller. Porte-toi bien, Liesel.
- Oui...

Nous nous levions alors, et je m'avançai alors avant de la prendre une nouvelle fois dans mes bras, doucement. Elle accompagna mon mouvement, et nous nous étreignîmes une dernière fois. Même si ce n'était pas réellement l'étreinte que je voulais, elle y ressemblait.
Nous nous relachions alors, et Rika m'annonça son départ.


- J'y vais, donc. Essaye de pas trop en faire, d'accord ?
- Oui...

Elle me tourna le dos, avant d'aller lentement vers la sortie. Je baissais les yeux, regardant le sol mélancoliquement, mais en souriant. Peut-etre était-ce un sourire un peu triste, mais c'était un sourire.

- Merci beaucoup... Zakuuko.

Un détail ne m'avait pas trompé. Bien que l'apparence qu'elle avait revêtie était semblable à celle de ma soeur en tout point presque, même si sa voix était la sienne, il y avait quelque chose qui ne m'avait pas trompé. Son oreille.
Il n'y avait pas la boucle d'oreille dorée qu'elle portait en permanence.

_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Shimaray
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 92
Masculin
Argent: 1 700

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 13:54 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

Après le brusque départ de Liesel qui semblait comme transportée par je ne sais quelle poussée de destruction en elle, Zakuuro me lança un regard interrogateur que je ne vis que du coin de l’œil, auquel je répondis par un haussement d'épaules. Que répondre à cela ? La réponse, je ne l'avais pas plus qu'elle ; mais cette réaction violente prouvais que j'avais fais mouche. Le coup qui s'en suivit, faisant trembler les murs, ne fit que le confirmer. Maintenant, il s'agissait de la calmer... mais comment ?

Je fixais toujours l'endroit où elle avait disparu, le mur de béton derrière lequel elle cachait sa détresse. J'essayais de réfléchir... à quoi ? Je n'en sais strictement rien... à tout, ou, peut-être, rien. La fine silhouette de Zakuuro traversa mon champ de vision un instant, mais je n'y prêtai pas vraiment attention. Une violente migraine me tira de mes pensées, comme si la fatigue abattait sa lourde masse sur mon crâne. Je me grattai le front avant de me lever pour rejoindre la pièce adjacente d'un pas silencieux, sans vraiment savoir ce que je faisais ou ce que j'allais dire. Mais au momen où j'allais entrer, une voix me stoppa net : cette voix... était-ce vraiment... ?


-Tu n'es ni inutile, ni faible, ni un fardeau. Tu n'es rien de tout ça.

Tournant mon regard vers l'origine de la voix, je reconnu tout de suite Rika, qui tentait de remonter le morale de sa soeur. Mais quelque chose me troublait, chez cette Rika. L'apparence, la voix étaient identiques - bien que je n'eus que de vagues souvenirs, étant donné le peu de temps passé avec elle - mais mon inconscient avait sans doute trouvé une anomalie, un détail qu m'empêchais d'y croire totalement. Peut-être le simple fait qu'il lui aurait été relativement difficile de nous suivre depuis la frontière sans se faire repérer a la fois de nous et de ses ennemis. Cependant, je continuais a écouter la conversation, jugeant sage de ne pas les interrompre.

-Et au pire des cas, prends Shima en bouclier humain et mets-toi à l'abri.

Un frisson parcourut tout mon corps. Je savais que j'étais très bas dans son estime, mais faut pas abuser non plus. Certes le ton employé était plus qu'ironique - peut-être même un peu sadique - mais je n'aime pas trop les plaisanteries de ce genre dans mon dos. Après avoir lancé cette petite blague qu'elle avait surement lancé a mon intention, remarquant ma présence, les deux sœurs se dirent adieux et Rika... enfin Zakuuro sortit par l'autre pièce, celle où elle avait probablement préparé son déguisement. Finalement mes soupçons étaient fondés, cela n'était pas la vraie Rika, et Zakuuro possède donc des talents d'imitatrice incroyables.

Une fois que je me retrouvai seul avec elle, j'entrais enfin dans la pièce. Liesel... elle souriait. D'un sourire triste, mélancolique, mais elle souriait enfin. Objectif atteint... bien joué, Zakuu'.


-Je pense que tout a été dit... ait confiance et tout se passera bien, d'accord ?


Je marquai une pause puis, tournant le dos pour retourner dans la pièce où tout avait commencé, j'ajoutais :

-Et je te déconseil fortement de te servir de moi comme bouclier... avoir confiance en soit ne signifie pas agir sans réfléchir.
_________________
Because each dream born to come true ~


Revenir en haut
Dawn
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2011
Messages: 43
狗 Chien
Argent: 0

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 23:56 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

J'expire lentement. Un sentiment de malaise mais aussi d'une certaine satisfaction m'emplit soudainement, bien qu'elle m'ait découverte. Je pensais en avoir pas assez fait... ou peut-être trop ? Mais j'ai vraiment l'impression d'avoir mis tout mon coeur a jouer ce rôle. Est-ce poussée par l'envie de lui être utile ? Je ne me reconnais pas...

Avoir des amis est un don précieux. Fais bon usage de ce don.

Les paroles du docteur Seiken... En me remémorant le ton grave de sa voix, une brûlure remonte au niveau de ma gorge. Depuis combien de temps ne suis-je pas allée le voir ? Depuis combien de temps n'ai-je pas ressenti le besoin de lui parler ? De me confier, de vider mon être au plus profond de ses yeux limpides ? De me laisser aller vers ses paroles rassurantes ? Un vide m'envahit sans prévenir.

A qui puis-je parler sans crainte a présent ? En moi subsiste l'envie refoulée et nécessaire d'être écoutée. Je me souviens avoir parlé longtemps, devant une tasse de café généreusement offerte, avec un parfait inconnu, et avoir éprouvée une certaine plénitude. De cet homme, je ne me rappelle que son imposante stature, et sa bienveillance royale. Peu importe. J'aimerais le retrouver. J'ai failli.

Je retournais dans la pièce où nous étions tous les trois, voyant que Shimaray et Liesel se sont mis a discuter. En voyant un sourire sur le visage de cette dernière, j'ai su que mon action l'avais réconfortée avec elle même. Elle parait désormais plus rassurée et motivée. Je me défais des vêtements qui commençaient a me serrer, retire le rembourrage léger au niveau de la poitrine et secoue ma tête pour faire partir les derniers poils bleus de sur mes joues. Le long manteau sombre glisse de long de mes hanches étroites et de mes jambes sveltes. Ma cheville gauche est toujours bandée, sans que je ne réalise vraiment la gravité de la foulure. En cet instant, je ne trouvais pas si mal le fait de se sentir indemne.

L'espace d'un instant, j'oublie leurs voix, et reste debout, les yeux fermés. Faisant même abstraction de mon corps dénudé, j'entre en pleine réflexion.

... finalement, je n'existe que dans la mesure où j'existe pour les autres.


Je veux être bien plus que ça... Mais les ambitions ne sont pas mon fort. Comment être acceptée sans crainte que l'on découvre mes défauts ? Comment être sur d'être apprécié a sa juste valeur ? Après tout , il parait que personne n'est parfait. Si la perfection n'est pas de ce monde... C'est que des personnes comme moi y ont mis un terme.


Prenant alors conscience de mon appitoiement pathétique sur mes inéluctables faiblesses, je laisse échapper un petit gémissement de tristesse.


Revenir en haut
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Dim 11 Déc - 23:51 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

- Je pense que tout a été dit... ait confiance et tout se passera bien, d'accord ?

Je me retournai alors, un peu surprise par l'arrivée de Shimaray. Avait-il entendu notre conversation ? Sans doute. Je hochai la tête une fois, en souriant légèrement. Je me sentais beaucoup mieux, grâce à Zakuuko. Même si ce n'était pas ma soeur, elle avait pris durant quelques instants sont apparence, et m'avait permis de la revoir. J'avais pu sans peine expliquer mon ressenti, et elle m'avait redonné espoir. Je ne savais pas exactement comment aurait réagi Rika, mais sans doute d'une façon similaire.

- Oui, répondis-je alors à Shimaray.

Ce dernier se retourna, mais ajouta quelque chose, marquant une pause, alors qu'il s'apprêtait à retourner dans l'autre pièce, me mettant en garde sur un point ironique. Je baissai les yeux, consciente de ce que ça avait pu faire pour Shimaray d'entendre ça.

- Oui... ne t'inquiète pas.

Jamais je n'aurai pu faire ça. Jamais.
Je préférai me faire tuer plutot que de me protéger avec quelqu'un, même si ce quelqu'un ne succomberait pas à l'assaut.
J'entendis alors des pas. C'était Zakuuko, qui revenait dans la pièce, après avoir joué le rôle de Rika, la seule personne qui pouvait me consoler. L'imitatrice se défit alors de ses vêtements improvisés, et secoua la tête afin de faire partir les derniers poils bleus de son visage.
Fermant les yeux, elle songeait, alors qu'elle était complètement découverte. A quoi pouvait-elle songer ? Je ne savais pas trop. Je pouvais néanmoins sentir qu'elle se posait des questions, une sorte de tourmente qui la tenaillait. Mais je n'étais pas capable de savoir ce qui n'allait pas. J'aimerais tant pouvoir la comprendre, comme elle avait réussi à comprendre comment me réconforter. Mais je n'avais pas ce talent, ce don.
Comment je pouvais l'aider ? Je ne savais pas. C'était terrible. Terrible. La sensation de l'impossibilité de satisfaire une volonté me tenaillait. Je ravalai néanmoins ma salive.

Je dois faire quelque chose. Je m'en voudrai, sinon.

Je m'avançai alors vers Zakuuko, qui avait poussé un soupir triste. Ressentait-elle une détresse comme la mienne ? Je ne savais pas. Néanmoins, tout comme moi, elle cachait ce désarroi au plus profond d'elle-même. Je ne savais pas si j'allais arriver à extirper la cause de cette tristesse, encore moins la réconforter.

J'arrivai alors face à elle, sans savoir ce que je pouvais dire. Je baissai la tête, un peu confuse. Que dire ? Je ne trouvais rien. Alors, comme envoutée, je déploie mes bras et la prend dans mes bras, sans un mot. Je sentais une chaleur corporelle que je ne connaissais pas encore. Une chaleur bienveillante, innocente. Je fermai les yeux, savourant ce moment étrange. Je n'étais même pas sure de ce que je faisais ; et pourtant, pourtant, je le faisais quand meme.

- Merci... et désolée.

J'avais ressenti le besoin de m'excuser. Sans doute parce qu'avant tout, c'était à cause de moi qu'elle avait du agir. Et peut-être que c'était parce qu'elle avait agi qu'elle prenait conscience de quelque chose. Je ne savais pas de quoi il s'agissait, néanmoins. Son passé semblait compliqué ; bien plus complexe que celui de Rika ou le mien. Il semblait simplement hors de notre portée. D'où venait ses pouvoirs de "métamorphose" ? Etait-elle atteinte du SMH ? A priori, non. Alors, comment ? Etait-ce un fardeau ?

Je relachai mon étreinte, et lui sourit amicalement.

- Je crois que Seth va bientot revenir, on y va ?

Je me rendis alors compte qu'elle était encore dénudée, et, un peu déconcertée et confuse, je balbutiai :

- Ah ! Euh, je vais chercher tes vêtements ! Attends un peu...

Je sortis rapidement de la pièce pour passer dans une autre salle. Là, il y avait son pull à manches longues. Je le ramassai, avant de lui apporter rapidement, afin qu'elle se rhabille. Je lui donnai le vêtement en lui souriant à nouveau.
_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Shimaray
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 92
Masculin
Argent: 1 700

MessagePosté le: Dim 18 Déc - 15:16 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

-Oui... ne t'inquiète pas.

Je savais bien qu'elle n'aurait pas pu faire ça. Ce qui m'inquiétait plus, c'était Rika... ou Zakuuro, je ne sais pas. Cette façon de jouer son rôle, c'était tellement réaliste... Ces talents d'imitatrice, d'où viennent-ils ? Et... qui est-elle ? En temps normal, je parviens facilement a cerner le caractère d'une personne mais dans son cas, cela m'est impossible. Son image est vague, son caractère est vague... Si elle parvient a ce mettre si facilement a la place d'autrui, est-ce parce qu'elle même ne sais pas qui elle est vraiment ? Elle prendrait une identité en étant quelqu'un d'autre ? Je ne suis pas sûr que cela soit possible.

Sortant de ma réflexion, je me rendis compte que j'étais resté debout au milieu de la pièce poussiéreuse et l'ennui revint me frapper en pleine face. Sortant mon pistolet, je le fis tournoyer autour de mon index à la faible lueur qui filtrait entre les fissures de la fenêtre noire de poussière. J'observais un moment les motifs clairs qui se dessinaient sur les murs de béton, puis je rangeais mon arme et me laissait lourdement tomber sur une caisse.


-Tout se finit bien finalement... je crois.


Je fixais le sol en silence. Liesel allait mieux maintenant, mais... c'est Zakuuro qui a tout fait. J'aurais voulu aider, et au final je ne suis que spectateur. Elle a un don pour l'imitation, Liesel peut-être celui de nous encourager a aller de l'avant comme disait Rika, et moi je n'ai rien... celui de me faire des ennemis que j'enverrais à l’hôpital s'ils ne font pas de même pour moi avant ?

-Il ne tient qu'à toi de donner un sens a ta vie.


-Et si ce "sens" n'existait pas ?

-Il en existe des centaines, tu dois juste trouver celui qui te conviens le mieux.


Peu m'importe de trouver ce "sens", j'en ai ma claque de chercher. Je vais finir ce que j'ai commencé, et mettre un terme a tout cela. Mon existence n'a de sens qu'à travers ce que je fais. Donc je vais faire la seule chose que je suis capable de faire : détruire. Pour le reste, c'est la suite des évènements qui me dira quoi faire.
_________________
Because each dream born to come true ~


Revenir en haut
Tenshiro
Radiant Wings
Radiant Wings

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 173
Argent: 0
Stade Terminal : 100

MessagePosté le: Dim 18 Déc - 19:44 (2011)    Sujet du message: [Episode 1] Répondre en citant

Après de longues minutes de négociations, Sophia revint finalement au groupe.
Elle semblait étrangement fatiguée. Bien qu'autoritaire, il était rare pour la jeune femme de se laisser épuiser.


Il sera bientôt de retour. Il vient de m'envoyer un message...

Seth avait anticipé des éventuels soupçons de sa part, et utilisé un moyen peu connu de transmission, usant de son OS comme un portable. Une fonction que peu de monde se permettait... Car peu de monde en voyait vraiment l'utilité.
Voyant que l'humeur semblait un peu terne, elle préféra s'assurer d'être bien entendue et ordonna d'une voix forte :


Venez. On va enfin pouvoir se reposer, et se ravitailler si nécessaire...


Ce fut alors que le groupe franchit finalement la première étape de leur aventure.
Déja, ils pouvaient ressentir que cela allait être pénible et difficile. L'humeur était certes moins pesante grâce aux efforts de Zakuuko, mais l'absence de celui qui les avait entraîné ne leur semblait pas un bon présage.
Sophia rappela alors calmement qu'ils devaient se faire confiance les un aux autres. Si ils perdaient cohésion, rien ne pourra être fait pour assurer leur sécurité.



Episode 1 - Chapitre 2 : FIN


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:35 (2018)    Sujet du message: [Episode 1]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    12th - Until the Time Ends Index du Forum -> 12th - Until the Time Ends -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com