12th - Until the Time Ends Index du Forum
12th - Until the Time Ends
Quand le monde court à sa perte...
 
12th - Until the Time Ends Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country ::
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    12th - Until the Time Ends Index du Forum -> 12th - Until the Time Ends -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Mar 26 Juil - 10:58 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

C'était le matin. Assise dans mon lit, réveillée par les rayons de soleil, je fermais l'oeil gauche, terriblement sensible à la lumière. D'ordinaire, une fois réveillée, je me levais, mais cette fois-ci, je n'en avais pas envie. Ce n'est pas que j'aimais me lever tôt d'ordinaire, mais je réfléchissais à ce que je pouvais bien faire aujourd'hui. A présent, je n'avais plus besoin de chercher constamment un refuge de secours au cas où notre cachette s'avérait risquée. Je décidai néanmoins de me lever, après quelques minutes. Descendant l'échelle du lit superposé, je souris en voyant Liesel, ma soeur jumelle, dormir paisiblement. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu une telle expression de tranquillité sur son visage. Prenant mon manteau puis mon cache-oeil, je les enfilai non sans jeter un coup d'oeil au jeune homme qui se trouvait dans la même chambre que la nôtre. Je ne savais qui c'était. Il avait d'étranges marques de griffes bleues sur sa joue droite.

Haussant les épaules, j'ouvris la porte de la chambre et sortit, la refermant soigneusement derrière moi. Je soupirai un coup. J'avais encore un peu de mal à réaliser que l'enfer était terminé - du moins, pour le moment.
Hier, tard dans la nuit, Liesel et moi continuions à marcher afin de sortir de cette nation anti-corrompus. On ne pouvait marcher que de nuit ; il n'y avait qu'a ce moment là que les rues étaient désertes. Bien sur, nous avions quand meme pris le soin de nous camoufler un tant soit peu, meme si ce n'était pas suffisant.
On entendit alors un camion. Au départ, je pensais que c'était un simple camion, sans grande importance. Puis, apres avoir mieux regardé, je vis que c'était un camion du CSN. Et il allait vers nous. Bien sur, à ce moment-là, je crus que c'était des hommes du CSN qui nous avaient repérés et voulaient nous capturer, et de ce fait, sachant qu'on ne pouvait pas leur échapper avec la vitesse, je dégainai un pistolet vers le fourgon, alors qu'il s'arrêtait près de nous. Mais quand je vis que tous les occupants étaient uniquement des corrompus, nous comprenions que nous allions pouvoir sortir du territoire avec eux.

J'entrepris alors de visiter un petit peu le batiment où nous avions logé pour la plupart d'entre nous. Le pays où nous étions arrivés était peuplé à la fois de personnes corrompues et saines. Toutefois, étant au courant des échappées d'êtres corrompus dans les nations anti-corrompus, le gouvernement avait décidé de créer plusieurs dortoirs situés vers les frontières avec les nations anti-corrompus, afin de donner aux fugitifs un minimum de confort, le temps qu'ils trouvent un nouveau logement. C'était certes un dortoir assez vieux et peu sophistiqué, l'endroit était paradisiaque comparé à ce qu'on devait endurer dans les autres pays, si on était corrompus. Les plus chanceux devaient se cacher perpétuellement, jusqu'à ce qu'ils arrivent à sortir du territoire ; les autres étaient souvent capturés par le CSN pour des expériences qui, bien qu'elles aient pour but de vaincre le virus, étaient souvent terribles.

Je ne savais pas tellement où j'allais. Il y avait des chambres un peu partout. Quelques personnes étaient deja levées, et je me sentais beaucoup moins seule qu'avant. Il faut dire que trouver d'autres personnes en dehors de soi-meme et sa soeur, cela rassurait. Bref, je me sentais beaucoup plus légère, à présent. C'était un sentiment agréable. Un sentiment que je n'avais pas ressenti depuis des mois.

Je fis le tour du batiment en quelques minutes. A priori, la plupart des gens qui logeaient ici étaient encore endormies. Il y avait une sorte de cantine, on dirait. J'y entrai et pris un petit déjeuner peu consistant ; je n'avais pas vraiment faim, cette fois-ci. Je pris simplement un croissant et un café, rien de plus. Je me demandais ce que nous allions faire, Liesel et moi, aujourd'hui.

Je me demandais si elle s'était réveillée, d'ailleurs. Ou bien si l'autre était debout. D'ailleurs, c'était qui ce jeune homme ? Il n'était pas corrompu, on dirait. De plus, il était arrivé en plein milieu de la nuit, transporté par quelqu'un d'autre. Je n'avais pas pu voir qui c'était. Je ne savais meme pas pourquoi il était venu dans notre chambre, précisément. Peut-etre que c'était la seule chambre qui était déverrouillée ?

*******************************

Je me sentais... bien.
Je n'arrivais pas à penser autre chose qu'aux évènements de la veille. Notre sortie du pays... je me sentais effroyablement libre, tout à coup.
Tournant la tête, plissant un peu les yeux afin de m'habituer progressivement à la lueur du soleil, je vis qu'il y avait une autre personne qui dormait là, dans un autre lit, à côté. Je n'avais aucune idée de qui c'était. Enfin, peu importait. A l'heure qu'il est, ça ne m'étonnerait pas que Rika se soit deja levé. M'asseyant alors sur le lit, je me frottais un peu les yeux. Je ne savais pas vraiment quoi faire... Puis, l'envie de dessiner me pris tout à coup. Dessiner sans devoir faire attention aux alentours, c'était quelque chose que j'avais oublié depuis le temps.

Sortant une feuille de papier un peu froissée et un crayon de mon sac, ainsi qu'un support, je me recroquevillai un peu dans le lit. J'aimais bien prendre cette position pour dessiner. Je ne sais pas pourquoi réellement, mais c'était comme ça. J'osais espérer qu'il y avait un piano par ici. Sinon, je devrais me contenter de mon MP4... or, j'avais du mal à mettre les écouteurs dans mes oreilles. Enfin, au moins, j'avais un contact possible avec la musique.

Je ne sais pas durant combien de temps j'avais dessiné. Un dizaine de minutes, une demi-heure ? Je ne sais pas.

_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Dernière édition par Liesel le Mar 26 Juil - 13:54 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Juil - 10:58 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Zen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 26 Juil - 13:32 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

Cela faisait plusieurs jours que j'étais dans cet abri, l'un de ceux que j'avais fais construire pour recueillir la masse croissante des gens déclarés corrompus par les nations ne tolérant pas notre différence.
Il était souvent difficile de traiter avec ces gens idiots, mais un peu de ... persuasion suffisait souvent à les convaincre de nous laisser tranquille. Mais cette fois, il n'y aurait as de négociations.
Le CNS a été détruit par leur propres inventions. Quelle ironie. Cependant, la nation entière aurait péri, et cela aurait été question de temps avant que nous soyons forcés a partir. Il était vraiment impensable qu'il puisse exister quelque chose capable d'arrêter un tel monstre.

Et ce qui était plus surprenant, c'est que cette chose soit en réalité un jeune homme, l'un des plus fragiles que j'eus rencontrés. Je m'attendais a un être de grande violence, mais tout ce que je percevais n'était qu'une douceur innocente. Et dire que ce petit être - qui n'était pas si petit que ça, pour la moyenne -qui pouvait devenir une telle créature- travaillait au CNS voisin. Quelle ironie du sort. Comment de telles coïncidences avait-elles pu frapper cette personne ?

Cet être était curieux, mais attachant. Son affection pour autrui est réelle.
En parlant d'autrui...


Maître.

Je fermais les yeux. Je n'appréciais pas tellement les formalités.

Combien de fois t'ai-je demandé de ne pas m'appeler comme ça ?

Votre Altesse alors ?

Zen, c'est tout. On est amis, non ?

Je me sentirais impoli devant le public ...

Soit. Abrégeons. Tu me cherchais ?

La personne que tu as sauvé ... J'aimerais savoir pourquoi tu as pris des risques.

Parce que je le veux pour moi. Aussi simple que cela.

HEIIIIN ?

Peu de monde parvenait à comprendre pourquoi j'avais voulu récupérer ce garçon en personne.
Et moi-même, je le comprenais pas vraiment. J'aurais pu simplement attendre qu'il s'évanouisse, épuisé, après avoir dévasté la région. Mais cela aurait fait des possibles victimes inutiles de plus. Toujours intrigué par ce jeune homme, je me dirigeais vers la salle ou je l'avais posé. Fatigué, je n'avais pas vraiment cherché une autre chambre. Et je remarquais qu'il y avait déjà en fait deux filles ici. Encore des filles.
Je me maîtrisais pour ne pas paraître exaspéré, mais j'en avais marre de la présence féminine en ce moment ~ Je commence a me sentir seul en tant qu'homme ~Pour ne rien arranger, j'ai eu DEUX filles et aucun garçon à la maison ~ FUUUUUUUUUUU ~


Excusez-moi de vous déranger. Je suis juste venu prendre ce jeune homme.

Ce que je fis sans hésitation particulière. Je pense que un peu plus de lumière lui ferait du bien.
Mais ces filles...J'avais juste une question. Je me retournais brusquement, au moment ou j'allais sortir avec le garçon dans mes bras.


Vous ne seriez pas survivantes de la catastrophe d'hier ? Si oui, j'aimerais savoir comment ça s'est passé.


Revenir en haut
Shimaray
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 92
Masculin
Argent: 1 700

MessagePosté le: Mar 26 Juil - 19:28 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

Enfin ! Ce sont les premiers mots qui me viennent à l'esprit en lisant le journal. Hier soir, le CNS de cette grande nation anti-corrompus à été détruit, permettant à des centaines de personne de fuir pour enfin passer la frontière. La cause de cette destruction serait un employé affecté par le virus. Ironique n'est-ce pas ?

Je posais mon journal sur la table, terminant mon déjeuner. En tant que corrompu même à taux faible, je me sentais concerné par ces problèmes. J'avais la chance de vivre dans une nation qui acceptait cette différence. Au fur et à mesure, des dortoirs avait été construits non loin de ma ville pour accueillir ces rescapés. Pourquoi ces nations ont une telle peur de ces corrompus ? Même les fous qui ont déjà tués de dizaines de personnes sont mieux traités, c'est exaspérant.

Je me levais et enfilais mon manteau. Noir, comme mes pensées. Personnellement, vivre ou mourir, peu m’importe. C'est probablement la raison pour laquelle le fait d'être corrompu ne me fait ni chaud ni froid. Actuellement, je vivais seul et ne travaillais pas. Et rien à faire, comme pour changer.


-Pfff... j'vais aller voir les nouveaux arrivants tiens, j'ai envie de martyriser quelqu'un.

Oui, j'aimais bien faire souffrir les gens quand je me sentais mal, ou par pur divertissement. Pas mal de gens pensent que je suis fou, et je me moque de savoir s'ils ont raison ou non. Ma vie est tellement passionnante que pour me donner une raison de la vivre, je rajoute un peu de piment. C'est toujours mieux que de se suicider non ? Je me mis donc en route vers le dortoir, sous le soleil montant de la matinée.

_________________
Because each dream born to come true ~


Revenir en haut
Kuro
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 62
Localisation: Dans ton *SBAF*
Masculin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon
Argent: 0

MessagePosté le: Mar 26 Juil - 20:34 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

J'ouvrit les yeux, combien de temps j'avais dormi? Aucune idée, tout ce que je savais, c'était que j’étaie de mauvaise humeur après la journée de merde que j'avais subis, d'abord cet catastrophe à la con qui surgit. Ensuite mon appartement complétement niqué. Ensuite la bande de guignol qui pensait que j’étaie la cause du bordel créer. J'espère que l'Hosto n'a pas été trop débordée car je les ai bien amoché.

Je me leva et comme chaque matin, je regarda mon bras gauche. Toujours en train de faire son phare. Pourquoi fallait que ça soit un truc aussi visible?
Je remarqua alors que mon réveil s'était mis à sonner. Je ne me souvenais as de l'avoir pris avec moi. Ni même de l'avoir emporter avec moi dans ce refuge.
Toujours était t'il qui passait en boucle une petite musique que j'appréciais.


http://www.youtube.com/watch?v=LHlVGzu-bAs&feature=view_all&list=PL…

Sauf que là, j’étaie de mauvais humeur, et j'envoya donc un coup de poing sur le réveil qui vint exploser au sol. Je me leva, mangea, et prit ma douche, ensuite je m'habilla. En prenant évidemment mon petit revolver, certainement mon seul ami. Je le mit à ma ceinture et sortit de ma chambre, Et je sortit prendre l'air.
Je respira un coup. Et me mit à réfléchir. Voyons, je pouvais pas rester dans ce refuge à la con jusqu’à ce qu'ils nous placent quelques part ou nous surveiller. Donc, trouver une piaule, pour le boulot, pas de problème quand on est chasseur de prime. Je remarqua alors qu'une personne s'approchait du refuge.

_________________
Kuro Thème
http://www.youtube.com/watch?v=gEhOhQKOAWg&list=PLD976ADEF71DB85D0&…

Corrupted Kuro
http://www.youtube.com/watch?v=EHXUrgifGs4&feature=BFa&list=PL76349…

Battle vs simple ennemy
http://www.youtube.com/watch?v=azvG9rdH14c&feature=BFa&list=PLD976A…

Battle vs boss
http://www.youtube.com/watch?v=XzYHWSWlc7g&feature=BFa&list=PLD976A…

Battle vs Character
http://www.youtube.com/watch?v=_OjJ_64d_vU&list=PL841AE0DF30AD21AF&…


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Mar 26 Juil - 22:07 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

J'étais revenue dans la chambre, quelques minutes apres avoir fini de prendre mon petit déjeuner. Liesel s'était réveillée, et, assise dans son lit, recroquevillée, elle dessinait. Je ne pus m'empecher de sourire en la voyant ainsi. Tournant la tête, elle me sourit à son tour.

- T'étais partie où ?
commença-t-elle.
- J'explorais le refuge, tout simplement.

Je m'assis sur le lit de ma soeur, en soupirant un coup. Liesel, à présent, était devenue mi-humaine, mi-animale. En apparence, du moins ; son caractère n'avait pas changé. Pas encore, d'une manière pessimiste. Mais j'espérais qu'elle resterait ma soeur, jusqu'a la fin. Je jetais un coup d'oeil au jeune homme endormi dans le lit.

- Il est encore en train de dormir ?
- On dirait bien... il doit être épuisé.
- Surement.

On ouvrit alors la porte. Un homme de carrure impressionnante, dont le teint était bronzé et arborant une fière crinière flamboyante entra dans la chambre, suivi de quelqu'un d'autre. J'eus du mal à croire de qui il s'agissait. Etonnée, je ne réagissais pas tout de suite. Il faut dire que c'était bien la seule personne que je ne pensais pas rencontrer un jour.

- Excusez-moi de vous déranger. Je suis juste venu prendre ce jeune homme.
- Hum... Faites donc... Votre Altesse.

Je n'étais pas très sure de la façon dont il fallait l'appeler. Le "roi" de ce pays, Zen Bahamut. C'était lui qui avait amené ce jeune homme dans la chambre, tard dans la nuit ? Peut-etre. Toutefois, j'étais quelque peu intimidée par sa présence. Liesel aussi devait l'être. Deja que je n'étais pas facilement stressée... elle devait presque avoir des sueurs froides. Enfin, je n'ose pas vraiment imaginer. Elle est assez émotive, donc bon.

Zen prit sans trop hésiter le dormeur du lit, et s'appreta à partir avec lui. Brusquement, il se retourna alors, et je sentis que Liesel avait un peu sursauté.

- Vous ne seriez pas survivantes de la catastrophe d'hier ? Si oui, j'aimerais savoir comment ça s'est passé.

La catastrophe d'hier... on en parlait beaucoup, oui. Il faut dire que c'était un évènement qui aurait pu s'avérer dramatique, mais qui, en fait, n'a pas trop mal fini. Malheureusement, nous n'avions pas assisté pour de vrai à tout ceci.

- Ce qu'il s'est passé ?... Malheureusement - ou heureusement, je ne sais pas, nous n'étions pas sur les lieux même à ce moment-là. Cependant, nous avions senti une grande secousse, avant d'être comme attirées par quelque chose, contre notre gré. C'était le trou noir sorti du BHG.
- Ensuite, continua ma soeur, qui semblait avoir regagné un peu de confiance en elle, ça s'est brutalement arrêté. Le CSN a alors commencé à exploser... de là où on était, on voyait les explosions. Et là, le camion du CSN conduit par leurs anciens prisonniers est arrivé.
- C'est tout ce que nous pouvons vous dire, Votre Altesse. Nous sommes navrées de ne pas pouvoir vous renseigner plus.
_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Zen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Juil - 13:43 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

Je vois. Merci.

Donc un camion du CSN les à amenés ici, hein ?
Cela semble peu logique. Comment avaient-il réussi à s'emparer de ce camion? Même si ils étaient forts, cela était vraiment peu semblable qu'ils parviennent jusque là-bas.

Le garçon se remua dans mes bras, saisi d'un tremblement, comme le froid l'avait frappé. Pourtant, il n'y avait pas de vent, aujourd'hui, et la température ambiante était douce. Peut-être était-il frappé d'un cauchemar, alors. Les pulsation que je ressentais en approchant mon oreille de son corps semblaient s'être accélérées.
Un clignotement sur son avant-bras droit - ou plutôt, les chiffres qui changeaient a une grande vitesse.

Si j'en croyais mon confident, cette machine permettrait de mesurer le taux de "corruption", mor que j'emploie faute de mieux.

Huh ? J'ferais mieux de vérifier vite si la machine déconn...

Comme agité par un cauchemar, le corps du garçon se dégagea violemment. Normalement, une telle chose ne pourrait se produire aisément, mais je fus pris par surprise. Retombant lourdement sur le sol, par chance sur ses jambes, il se recroquevilla brusquement. Une certaine panique s'était emparée de lui, malgré qu'il n'était toujours pas réveillé.

J'aimerais savoir... Si je ne suis vraiment personne. Est-ce que je ne serais qu'une pâle copie d'être vivant? Est-ce que je serais "inférieur" ? Est-ce que je suis digne d'être considéré comme vos égaux? Répondez-moi.

Je ne savais pas quoi répondre. Il semblait plutôt délirer que cauchemarder. En proie a une énorme souffrance, une souffrance qui s'était déchaînée d'un coup. Comment quelque chose pouvait blesser une personne à ce point ? Son corps tremblait, sa peau perdait couleur pour prendre une teinte sombre.

Calme-toi.

Vous ne pouvez pas comprendre cet effroi. Vous pensez le comprendre.
Jamais vous ne comprendrez l'effroi de se sentir entièrement faux. D'être qu'une illusion.


Toi, une illusion ? Alors pourquoi-ai je reçu autant de demandes à ton sujet ? Pourquoi tant de gens se sont inquiétés de savoir si tu t'en étais sorti ? Pourquoi ces gens s'inquiéteraient-ils pour quelque chose qui n'existe pas pour eux?

...


Il sembla s'apaiser. Je le repris alors dans mes bras, ou son tempérament redevint doucement, mais progressivement à celui tel je l'avais ressenti la nuit dernière : un être calme et affectueux. Son rythme cardiaque se ralentit, et les chiffres se stabilisèrent à nouveau, vers une valeur qui approchait cette fois les 7% grosso modo. Ce chiffre paraissait plus raisonnable, comparé aux oscillations entre 20 et 40% dont il venait de grimper brusquement.

Il a donc bel et bien subi un traumatisme la nuit dernière. Mais quoi ?
En tout cas, son long sommeil est maintenant bien justifié. Désolé que vous ayez eu à supporter cela.
Vous aviez sans doute du être stressées sur le coup.


Il était vrai qu'il n'étai pas agréable de voir quelqu'un subir une telle crise devant soi. Pas agréable du tout.
Le sentiment d'impuissance grimpait, et la peur de ne pouvoir rien faire pouvait progressivement grimper.
Soulagé, alors, je repris mon chemin vers l'extérieur. Sur ce dernier, il semblait avoir du monde dans le couloir...


Revenir en haut
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 19:57 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

Monsieur Bahamut, le roi du pays, nous remercia alors pour notre récit. J'étais assise dans le lit, et Rika était debout. Je dois dire que j'étais beaucoup intimidée par son imposante carrure, et par son identité aussi. Après tout, c'était la personne qui occupait la place la plus importante dans cette nation.

Alors que le roi allait sortir de notre chambre, le garçon qu'il portait dans ses bras commença à s'agiter. Son Altesse commença à s'inquiéter.

- Huh ? J'ferais mieux de vérifier vite si la machine déconn...

Et avant qu'il ne finisse sa phrase, le jeune homme inconscient se dégagea brutalement de ses bras. Retombant sur ses jambes, il se recroquevilla d'un coup. Il dit alors plusieurs choses sur son identité. Etait-il quelqu'un ? Ou n'était-ce qu'une illusion ? C'était un discours quelque peu effrayant, et je serrai le support de mon dessin contre ma poitrine. J'avais peur. En plus, il commençait à se métamorphoser petit à petit, à une vitesse simplement terrible. Sa peau prenait peu à peu une teinte noire.

Le roi Bahamut parvint néanmoins à le calmer, et il redevint normal. Je ne compris qu'à ce moment-là qu'il dormait encore. C'était assez... stressant. Mais c'était terminé. Je jetais un coup d'oeil à ma soeur, et elle aussi avait un peu stressée on dirait. Ca me rassurait un peu. L'imposant personnage reprit alors le jeune homme dans ses bras, tout en regardant le poignet de ce dernier.

- Il a donc bel et bien subi un traumatisme la nuit dernière. Mais quoi ?
En tout cas, son long sommeil est maintenant bien justifié. Désolé que vous ayez eu à supporter cela. Vous aviez sans doute du être stressées sur le coup.

J'aquiesçai timidement d'un léger hochement de tête.

- En effet
, répondit Rika.

Voir quelqu'un piquer une crise existentielle, c'était quelque chose que j'aurai aimé ne jamais voir. C'était terriblement stressant, on ne pouvait pas savoir ce qui tourmentait exactement la personne concernée. Un sentiment d'impuissance, en somme. Seulement un sentiment d'impuissance. C'était tout ce qu'on pouvait ressentir dans ces moments-là.

Monsieur Bahamut s'en alla alors de la chambre. Je restais là, immobile, serrant toujours le support contre moi. Ma soeur se retourna alors, et me voyant ainsi, soupira un peu avant de s'asseoir à côté de moi.

- Allez, t'inquiète pas. Ca va aller pour lui.
- Oui...
- En attendant, pourquoi on sortirai pas un peu ? Il fait beau aujourd'hui.

Je la regardait en souriant un peu. "D'accord", lui avais-je répondu.
Je m'étais donc levée, et nous étions sorties de la chambre. Je regardais un peu les alentours. Des chambres, des chambres... Il y en avait beaucoup. Il y avait aussi beaucoup de monde, dans le couloir. Nous avancions alors, en faisant attention à ne pas bousculer les personnes. Je remarquai alors que le roi était encore là. Il semblait avoir du mal à se frayer un passage dans la foule. Pourtant, il ne disait rien. Je souris un peu sur le coup. C'était quelqu'un de bien, ça se sentait.

Nous sortions alors du batiment. La lumière m'obligea à plisser un peu les yeux, les laissant s'habituer peu à peu à la luminosité de l'extérieur. L'air était pur comparé à la ville. Je me sentais bien. Quelqu'un d'autre sortit alors. C'était un jeune homme plutot grand aux cheveux noirs coupés courts, portant un long manteau gris ouvert dévoilant un habit tout aussi gris, et un pantalon dont la couleur était située entre le noir et le gris encore. Je sentais néanmoins quelque chose de bizarre venir de lui. Impossible de savoir. Pourtant, il avait l'air plutot sympathique. Rika était là aussi, bien entendu. Elle admirait le paysage. Moi, je m'étirai simplement.

On vit alors quelqu'un arriver au loin. C'était un jeune homme aux cheveux blonds sombres, portant un manteau noir et un jean sombre. Ma soeur semblait être un peu, comment dire, inquiète.

- Rika ?
- Oui ? demanda-t-elle en tournant la tête vers moi.
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- ... Pas grand chose. T'inquiète pas.

Je n'insistai pas plus. Je voyais bien qu'elle avait un mauvais pressentiment. Mais je n'osais pas lui demander pourquoi.
_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Tenshiro
Radiant Wings
Radiant Wings

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 173
Argent: 0
Stade Terminal : 100

MessagePosté le: Sam 30 Juil - 12:47 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

... Deux violentes crises, me plongeant dans les ténèbres
Et une douce chaleur, me protégeant d'elles au moment ou je pensais perdre raison.
C'est ce que j'avais ressenti, depuis mon coma. Progressivement, au contact de cette chaleur, mes sens se réveillaient. Je cherchais à me dégager de mon sommeil. Progressivement, ma conscience revenait à la normale, et les premières sensations que je ressentis, c'est la chaleur d'un corps, et le fait que mes pieds étaient au-dessus du sol.
Conclusion : Quelqu'un me portait. Cette personne se déplaçait.
Mais cela ne m'indiquait pas ce qu'il m'était arrivé. Avais-je survécu, ou bien...
Et puis bon, en ouvrant les yeux, ce sera plus simple de deviner ce qui se passe.


... C'est agréable, mais... Lâche-moi. Sinon, je n'arriverais pas à revenir à moi.

Je tentai alors de me dégager d'un coup, mais sa réaction fut plus rapide que je le pensais. Normalement, je me serais dégagé sans problème, mais étant fatigué, j'étais beaucoup plus lent. Je fis violemment augmenter la pression de mes jambes contre ses bras, espérant qu'il lâcherait par sensation de surpoids. Cela ne suffisant pas, j'utilisais alors cette pression pour me relever, utilisant la vitesse de ma réaction pour me dégager.
Mais au moment ou j’atterris au sol, son bras Gauche me rattrapa brusquement, et tous les deux surpris, nous tombèrent tous les deux, l'un sur l'autre. Je ne pus m'empêcher de rougir d'embarras, un peu surpris. Sur le visage de celui qui s'occupait de moi, s'exprimait non pas de la souffrance due à cette chute, mais plutôt du choc.


Désolé. Je n'ai pas vraiment l'habitude...

Toujours sous le choc, je ne m'étais pas relevé. Je sentais sa respiration revenir à la normale, puis il se leva avec force, me redressant par la même occasion. Toujours plaqué contre lui, je me sentais gêné. Normalement, je serais déjà en train de fuir, tellement je me sentais rougir. Mais cette fois, j'étais immobilisé.
Il sourit alors, et lança:


Quelque chose me dit que je vais pas m'ennuyer avec toi. Déjà que t'étais difficile a calmer dans ton sommeil, alors si en plus, quand t'est réveillé et serein, tu bouges autant aussi, ça va être marrant.

Vous vous êtes occupé de moi ? Euh, le plus important...
L'état de Terreniel...


Cette nation cruelle a été dévastée. Beaucoup d'innocents ont survécu. Quand au CNS, y'a un trou noir figé là-bas.

J'ai donc échoué à stopper le trou noir. Je me sens si coupable.

Tu as réussi à sauver des gens qui n'auraient jamais espéré pouvoir sortir. Tu as sauvé plus de monde que tu le crois. Le camion du CNS, c'était ton idée.

Sophia. Je croyais que tu voulais pas venir.

J'ai changé d'avis. Finalement, je voulais savoir la personne qu'on va peut-être prendre sous notre toit.

Hein ?

J'étais complétement perdu, là. Cette fille et cet homme semblait donc liés, c'était sûr, puisqu'ils habitent sous le même toit. Mais...Me faire prendre par quelqu'un ? Ou étais-je donc tombé ?

Ta manie de lire les pensées et savoirs d'autrui est exaspérante.

Ce n'est pas moi qui l'a deviné, mais Shinya. Lorsque tu as parlé de lui pour la première-fois, elle a immédiatement pensé que tu allais sans doute t'occuper de lui, et te conaissant, tu aurais fini par t'attacher à lui. De plus, le fait qu'il ne semble pas avoir de famille t'as également interpellé, et dieu sait comme tu voudrais plus de présence masculine à la maison. Et arrête de faire cette tête, toi, tu as l'air encore plus niais que mon père peut l'être.

Elle avait bien accentué le "toi". Reprenant alors une expression plus sérieuse, je la fixais avec un regard beaucoup plus froid, plus habituel. Certes, elle semblait relativement dure, mais elle me fascinait.
J'aimerais bien comprendre pourquoi elle semblait si lasse. Elle sourit alors, mais son expression fatiguée subsistait. Elle ressemblait à la mienne, il y a quelque temps.

C'est mieux.

Je vois.

Aucune réaction. Cela allait être difficile d'en savoir plus sur elle. Etrangement, je sentais que même son père ne réalisait pas ce qu'elle était. Mais revenons à mon sujet.

Je suis...

L'homme me fixa alors. Je sentis alors une certaine déception, bien qu'il se maîtrisait. Enfin, c'est comme si mon cœur était lié au sien. Rassemblant alors mon courage je ... je ne pus parvenir à décliner mon identité.
Non seulement je ne voulais pas, mais cela m'échappait. Je ne me souvenais même plus de mes parents originaux. Son regard se fit insistant.

Je suis...Je... Je n'y arrive pas!

Calme-toi. Te souviens-tu de ton prénom, au moins ?

Je m'apelle Seth.

J'aime bien ce nom. Simple et efficace. Tout bon, quoi. Te souviens-tu d'autre chose?

Que je n'ai jamais rencontré mes parents, ou du moins, j'en ai pas de souvenir.
Et mon nom de famille... Est sur ma carte d'appartenance au CNS de Terreniel.


Tu travaillais donc VRAIMENT au CNS ? Dis-moi tout .

Plus tard. Ce n'est pas une histoire que je pourrais raconter maintenant.
De plus, vue la récente destruction, cela ne ferait que de me faire souffrir.


Je vois.

Vous êtes pareils, tous les deux.

QUOIIIII ?! JE NE RESSEMBLE PAS A CET ABRUTI CHETIF!
J'ai VRAIMENT l'AIR D'ÊTRE UN EMO-BOY, MOI ?!
TU ME TRAITES D'EMO ?! FOIRAAAAAAYYY

Le père sembla complètement pris au dépourvu. Mais je pouvais pas frapper sa fille devant lui, tout de même.
Alors, je me laissais frapper.

Tu as fini tes enfantillages ? J'aimerais pouvoir calmement comprendre la situation, mais si tu continue de brailler comme ça, c'est pas gagner.

Je fus moi-même surpris par la sévérité de mes paroles. Habituellement, j'étais calme en toute situation, mais une colère froide semblait s'être emparée de moi. Sophia se tut sur le coup, semblant impressionée.

Pas mal, pour quelqu'un censé être fragile.

Maintenant, ça me donne encore plus envie de t'avoir.

Y'a marqué ENFANT A PRENDRE SUR MON FRONT, C'EST ÇA ?

Je sais pas à quoi je devais ressembler, mais l'homme sembla craquer. J'avais sacrément du foirer mon expression faciale. Sans doute un truc du genre :
Ma tête <---- /J'EN PEUX PLUS D'ÊTRE SEUL, PRENDS-MOI/

NICE FAIL.

Silence, toi.

C'est décidé. J'AI BESOIN DE TOI.

NEVAAAAAHHH !

Si je peux la clasher quand je veux, ça me va.

Marché conclu.

FUUUUUUUU


Le cri se fit entendre dans tout le couloir. Arborant un sourire sadique, je regardais alors le père, qui semblait satisfait. Apparemment, il avait désespérément besoin qu'on trolle un peu cette fille.
Et bien, je vais lui en fournir, du troll.


Revenir en haut
Shimaray
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 92
Masculin
Argent: 1 700

MessagePosté le: Dim 31 Juil - 09:27 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

Encore une fois, j'en avais marre de la vie. Mes pensées se résumaient à un mot... ENNUIIIIIIIE !! Besoin de DIVERTISSEMENT !!! Et chacun sait qu'il n'y a rien de plus amusant que de faire souffrir quelqu'un. Justement, en arrivant au refuge, je sur une personne à l'air bien énervée avec un bras lampe-torche. Quelque chose me disais qu'il ne valait mieux pas le chercher des noises, mais j'avais tellement envie de me défouler que sur ce coup, je ne me suis même pas écouté. Au pire si j'me fais tuer, j'en aurais enfin fini avec cette vie minable sur cette planète minable, donc j'suis gagnant dans les deux cas.

*PAAN !!*

Premier tir de ma part, frôlant son épaule en brulant légèrement sa veste. J'espère que les balles perdues ne tuerons pas trop de monde, pas envie d'avoir affaire aux flics moi.


-Salut... t'as l'air énervé dis moi, ça te dis de me divertir un peu ?

Je marquais une pause avant de reprendre en arborant un sourire quelque peu sadique.

-T'inquiète je ne vais pas te tuer, juste m'amuser un peu.


Je fis alors tourner mon pistolet au tour de mon doigt avant de tir un second coup, frôlant son autre épaule cette fois. A vrai dire, quand je lui ai proposé de me divertir, je ne lui laissais pas vraiment le choix. Et de toutes façons, il n'avait pas l'air de quelqu'un de calme et résistant à la provocation. Let's have fun with him !
_________________
Because each dream born to come true ~


Revenir en haut
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Lun 1 Aoû - 13:22 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

Je tressaillis quand j'entendis un coup de feu. Me retournant, je vis que la personne qui se dirigeait vers nous avait tiré avec un pistolet sur le jeune homme que j'avais vu, celui au manteau gris. Un deuxieme coup de feu se fit entendre. Je compris qu'il y allait avoir de la bagarre. Je n'avais pas envie de la voir. Quelque chose s'agrippa à mon épaule ; c'était la main de Rika.

- Liesel...
- ... Allons-y, s'il te plait.
- D'accord.

Nous retournions alors dans le refuge.
Je n'avais jamais aimé les combats, quelque soit leur nature, que ce soit amical, compétitif. Je n'aimais pas ça. Ca me faisait toujours de la peine quand je voyais les gens se frapper, et la vue du sang m'horrifiait. J'avais peur des bagarres, et je faisais tout pour les éviter. La plupart du temps, j'essayais de régler les problèmes à l'amiable, en particulier si ça concernait les personnes qui m'étais chères. Mais la plupart du temps... je fuyais. Est-ce lâche ? Je ne sais pas. Suis-je faible ? Je le pense.

Un cri effroyable, un long "FUUU" de détresse et de rage me sortit de mes pensées. C'était une voix féminine qui l'avait crié. Je sursautai à cet hurlement. Je ne sais pas si Rika aussi avait sursauté, mais en tout cas, elle a du etre surprise. Autant que moi, je pense.


- C'était quoi ça ?...
- Je ne sais pas. On peut peut-etre aller voir ?
- Oui...

Ma soeur prit les devants, et je commençais à la suivre. Le couloir s'était presque figé, mais peu à peu, il reprenait vie. Je me demandais qui était la personne qui avait hurlé à plein poumons, et ce qui l'avait poussé à le faire. J'osais espérer que ce n'était pas trop grave.
Le couloir était assez... bombé. Beaucoup de monde circulait en son sein, et il n'était pas toujours facile de se glisser entre les passants. Aussi, notre chemin était ponctué de bousculades suivies de "Désolée", "Pardon", "Excusez-nous" et autre, et le trajet était assez tordu. Nous tombions alors sur le jeune homme de notre chambre, avec le roi et une fille. J'étais plutot intimidée par la présence de Sire Bahamut. Je pense que ma soeur jumelle aussi l'était. Je crois que j'ai deja dit pourquoi il nous intimidait.


- Ah, euh... bonjour.

Je ne savais pas trop quoi dire. Je les saluai aussi, un peu timidement. Je vis alors que le jeune homme et la fille semblaient un peu... fatigués. Pourquoi ? Je ne sais pas trop. Toutefois, je remarquai quand meme que le garçon souriait d'un air assez... suspect on va dire.

- Tout va bien ? demandai-je alors.
_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Tenshiro
Radiant Wings
Radiant Wings

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 173
Argent: 0
Stade Terminal : 100

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 13:15 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

- Tout va bien ?

Et voilà, elle avait attiré du monde sur nous. Mais cette fois-ci, cela ma faisait plus rire qu'autre chose, car c'était ELLE qui avait attiré l'attention, pas moi. Enfin, elle avait attiré l'attention à cause de moi, c'était pour ça que je me sentais satisfait. Apaisé, je fus plus sensibles aux émotions, et la lueur qui m'avait protégée des Ténèbres de mon esprit sembla s'être dotée d'un écho en moi.

Ne t'inquiète pas. Tout va bien.

Je fus surpris par mes paroles, pour trois raisons.
Non seulement en temps normal j'aurais sans doute répliqué un simple " Oui, ça peut aller...", mais...
Je me sentais souriant, sincèrement heureux. Habituellement, je ne ressentais pas grande affection envers autrui, je devais souvent simuler pour ne pas décevoir, mais pour une fois, c'était réel. De plus, j'avais prononcé les mêmes paroles que Sire Bahamut en même temps.


Synchro'd

Encore une fois. Je ne pus m'empêcher de rire légèrement. Sophia continua de s'énerver, décrétant que Bahamut avait raison de me prendre, qu'il pourrait même se barrer de la maison avec moi et et vivre heureux parce que nous étions deux parfaits idiots.

O RLY ?

C'est sûr qu'il vivra plus heureux, ça doit pas être facile de supporter une EMO-GIRL comme toi.

YOU MUST DIE ~

Ouais. Mais pas maintenant.

Elle se tut, surprise. Mon temps était redescendu très bas, très calme, sérieux.
La mort. Je sentais qu'elle allait être grandement être impliquée.

Des gens comptent sur moi. Je peux le sentir, maintenant. Si je meurs maintenant, je décevrais ces gens.

Mais... Comment ? Comment as-tu ? On m'avait pourtant assuré que personne au CNS, et plus particulièrement toi, soyez capables de ressentir les émotions des autres. Vous étiez à la fois aveuglés et cachés de vous-mêmes, mais ... Tu ne sembles plus aveuglé. Davantage, tu sembles comme eux ...

Pardon ?

Désolée. Tu ne pourrais pas comprendre tout de suite. De tout de façon, je ne souhaites pas t'en parler.

Sophia a une bien étrange capacité... Mais ce n'est pas le moment d'en parler.
Tu est capable de ressentir les émotions des autres ? Les deviner, ou vraiment les ressentir ?


C'est comme si ...les émotions des autres entraient en moi.

Je sentis immédiatement la curiosité des deux Bahamut. Apparemment, cela ne semblait pas être courant.

Davantage, il serait comme moi ? Mais comment ? C'est un don génétique.

Génétique, vraiment ? Je ne comprends pas plus que vous. Mais si je suis réellement un être non naturel, alors il devient tout à fait possible que je ne soie pas...

Pas ici. Moins les gens en savent, moins il peuvent te critiquer sur tes particularités. Et je suis sûr que tu en as encore en réserve.

Exact.

Voilà donc ton vrai visage, hein ?

Pardon ?

Désolée.

Je vois.


La nature de la capacité de Sophia m'échappait. Mais je commençais déjà a avoir des soupçons. Apparemment, les Bahamut étaient capable de percevoir davantage que la moyenne. Je me décidais alors de jeter un nouveau coup d'œil aux nouvelles arrivées.

Excusez-moi de vous savoir exclues comme ça. Je suis Seth.

Je ressentis alors une émotion venir de Zen. Une sorte de fierté, mélangée a de l'exaspération. Il était donc sérieux ...

Si je m'abuse, je suis maintenant Seth Bahamut.

Enfin compris que c'est moi qui décide, ici.

Tu le regretteras alors d'avoir dit ça.

Je sens que je vais bien m'amuser, alors. M'enfin. Il n'y a rien de grave qui se passe de ce côté. Et la balle tirée n'a causé aucun dommage humain. Cependant, nous devrions donner un avertissement à ce type.
Seth, tu peux aller voir ? J'ai quelque chose à régler tout de suite. Ensuite, on passera directement aux choses sérieuses.


Très bien.

Je n'étais donc plus un Terrenien, maintenant. J'avais accepté de me faire adopter, ce qui automatiquement incluait que je change de nationnalité, surtout à la place que je me retrouvais. Une minute.
Oh mon dieu. J'aurais du refuser. Je vais me retrouver sans doute impliqué dans des histoires vraiment louches.
Mais il avait confiance en moi, et je n'avais pas le droit de le décevoir.


Mesdemoiselles, si vous êtes préoccupées par ce bruit, vous pouvez venir. Mais je vous prie de rester prudentes. Quelqu'un se servant d'en arme en plein couloir ne doit pas être très sain d'esprit.


Revenir en haut
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 13:54 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

Je dois avouer que j'étais un peu intimidée. Le jeune homme dégageait une sorte de sérénité, un calme à faire peur, et le roi Bahamut, de par sa personne et sa carrure, gardant tout de même une aura de calme mais aussi de fierté, n'arrangeait rien. Je crois bien que Liesel était presque paralysée. Je n'en sais rien, mais si c'était le cas, ça ne me surprendrait pas. En plus, à sa question, les deux hommes avaient répondu en meme temps, la même chose, avant de dire "Synchro'd" exactement au même instant. Ca faisait peur de voir ça.

La fille qui était avec eux commença à les réprimander, comme quoi ils pourraient s'en aller ensemble et qu'ils vivraient heureux étant donné qu'ils étaient des idiots complets. S'ensuivit alors une sorte de session  de ce qu'on appelle communément du troll, mais qui se calma bien vite apres un "YOU MUST DIE" de la part de la fille.

- Ouais. Mais pas maintenant.

C'était assez... surprenant et cassant comme réplique. Que répondre à ça ? Le jeune homme continua.

- Des gens comptent sur moi. Je peux le sentir, maintenant. Si je meurs maintenant, je décevrais ces gens.

J'appris alors, de la bouche de son interlocutrice, qu'il était du CNS et qu'il était censé avoir fermé son coeur, d'apres des rumeurs et autre, tout comme les autres personnes du CNS. Je baissai les yeux. Peut-etre que c'était vrai, qu'ils ne ressentaient aucune émotion. En fait, ils ne devaient en ressentir aucune. Sinon, ils ne seraient pas allé traquer les personnes atteintes du virus. Pourtant, il était différent, en effet. Ce même jeune homme se tourna alors vers nous, me tirant alors de mes pensées.

- Excusez-moi de vous savoir exclues comme ça. Je suis Seth.

Il marqua un petit temps de pause, comme s'il captait quelque chose. Le roi semblait ressentir de la fierté, ainsi qu'une once d'exaspération.

- Si je m'abuse, je suis maintenant Seth Bahamut.

Je fus surprise par cette phrase. Sire Bahamut avait donc décidé de l'adopter ? Et bien, c'était étonnant. Je dois avouer que cette déclaration m'avait fortement étonnée, tout comme ma soeur. Le roi le chargea alors d'aller régler une affaire.

- Je sens que je vais bien m'amuser, alors. M'enfin. Il n'y a rien de grave qui se passe de ce côté. Et la balle tirée n'a causé aucun dommage humain. Cependant, nous devrions donner un avertissement à ce type.
Seth, tu peux aller voir ? J'ai quelque chose à régler tout de suite. Ensuite, on passera directement aux choses sérieuses.

- Très bien.

Il se tourna alors vers nous, à nouveau.

- Mesdemoiselles, si vous êtes préoccupées par ce bruit, vous pouvez venir. Mais je vous prie de rester prudentes. Quelqu'un se servant d'en arme en plein couloir ne doit pas être très sain d'esprit.

J'acquiesçai d'un léger hochement de tête.

- Très bien. Ne vous inquiétez pas, nous savons tout de même le danger que représente une arme à feu dans les mains d'un fou.

Je tendis alors la main vers lui, afin de lui serrer la main.

- Nous ne nous sommes pas encore présentées. Je me nomme Rika ; voici ma soeur, Liesel.
- Hum... Enchantées de vous connaitre.

Je ressentais de la sympathie pour lui. C'était étrange. Pourtant, nous venions à peine de nous rencontrer, et je n'étais pas du genre à m'ouvrir aux autres facilement. Je pense que ma soeur aussi l'appréciait.

Présentations faites, je décidai alors de lui dire ce que nous savions sur le tireur.

- Pour tout vous dire, le tireur se trouve à l'extérieur. Je crois bien qu'il provoquait quelqu'un en combat. Nous devrions aller voir rapidement, ou il risque d'y avoir plusieurs victimes, en prenant compte des possibles balles perdues - ainsi que la folie probable du tireur.
_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Shimaray
Neutral

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 92
Masculin
Argent: 1 700

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 17:25 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

[HRP]Pourquoi j'suis le dernier averti que Kuro est parti ?[/HRP

Pas de réaction. Avait-il... peur ? Quoi qu'il en soit, il entrait dans le top 5 des personnes les plus ennuyeuses que je connaisse. Bref, c'est pas ça qui allait m'aider, alors je décidais tout simplement de lui foutre un vent. Le provocateur qui qui plante sa victime, ironique n'est-ce pas ?

-Fuuu... Boooooooring !! ... See ya !


Je rangeai alors mon pistolet dans ma poche et me dirigeai vers l'entrée du refuge. Y'aura bien quelqu'un de plus amusant à l'intérieur... Mais au moment de rentrer, je tombais sur un trio bien sympathique : un garçon aux cheveux bleus avec une marque de griffe assortie sur son visage, et deux hybrides chattes. Seraient-ils mes victimes du jour ? Une aura particulière émanait du garçon, mais je ne saurait dire précisément de quoi il s'agit.

Chose surprenante, ils venaient m'engueuler pour mettre en danger réfugiés en tirant des coups de feu. Bah tiens, en voilà une noble cause... Même si je vois la mort comme quelque chose de libérateur et que mes idées quelque-peu bizarres, j'ai un certain respect pour les règles tant qu'elles ne sont pas stupides. Et puis après tout, faire peur aux gens n'est pas un crime.


-Hmm... Okay, je vais aller m'amuser ailleurs. Désolé pour le dérangement ~

Je m'apprêtais à repartir pour la ville quand une idée me vint en tête. Pourquoi ne pas les squatter ? Au moins il sont surement moins ennuyeux que l'autre naabz.

-Ah, vous dérange que je vous squatte un peu ? A vrai dire je crève d'ennui. Vous inquiétez pas j'ai jamais tué personne.


Sur la fin de ma dernière phrase, on aurait presque dit qu'une trollface était apparue sur mon visage. Pas très rassurant, heureusement que ça peut passer pour une hallucination.

_________________
Because each dream born to come true ~


Revenir en haut
Tenshiro
Radiant Wings
Radiant Wings

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 173
Argent: 0
Stade Terminal : 100

MessagePosté le: Mer 3 Aoû - 15:24 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

Ce que je ressentis au contact de ce type me répugnait. Il semblait avoir mépriser la vie, autant la sienne que celle des autres. Je ne ressentais pas vraiment de souffrance, juste ce dégoût.
Et ce dégoût de toute vie m'exaspérait, sans que je comprenne vraiment la raison. Je tentais de me maîtriser, mais plus il parlait, et plus je sentais ma colère monter de façon irrationelle.

-Ah, vous dérange que je vous squatte un peu ? A vrai dire je crève d'ennui. Vous inquiétez pas j'ai jamais tué personne.

Ces paroles, accompagnées d'une expression presque malveillante, furent la goutte qui fait déborder le vase. Perdant mon calme, j’agrippai Shimaray par le col, avant de crier:

- ASSEZ! Jamais j'accepterais quelqu'un d'aussi bas que toi ! Au moins, je sais que la vie possède de la valeur , moi !

Je remarquais alors la violence qui m'avait envahie et davantage, mon bras droit .
Devenu de taille imposante, puissant, de couleur noire et surtout, ma main dont les extremités étaient devenues plus pointues, et sans ongles apparamment.
Ma joue droite me brûlait. En approchant la main, j'aperçus une légère lueur lumineuse de couleur bleutée - Mes marques s'étaient illuminées. Choqué, toute colère me quitta, et la métamorphose s'annula rapidement.

Je ... Désolé, j'ai perdu le contrôle.

Je ne me sentais plus vraiment inquiet, surtout désolé par ce qui venait de se produire. Je regrettais d'avoir eu cet accès de violence maintenant. De tout de façon, je n'avais plus à rester ici.
D'une manière, je ne regrettais pas vraiment ce que j'avais fait. Je ne savais plus quoi penser. Jusqu'a que j'entende des nouveaux coups de feu, qui cette fois, provenait de l'extérieur.

Qu'est ce qui se passe encore ?... Je devrais voir. Maître Bahamut voudrait sans doute que je le fasse, et je suis sien, maintenant.

Des coups de feu, ici ? Ou étions-nous, pour que nous soyons attaqués ? Logiquement, nous devrions être à la frontière. Espérons que cela ne soit rien d'autre que des agitateurs.


Revenir en haut
Liesel
Feline Drawer

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 98
Féminin Capricorne (22déc-19jan)
Argent: 190

MessagePosté le: Mer 3 Aoû - 18:14 (2011)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country Répondre en citant

- Ah, vous dérange que je vous squatte un peu ? A vrai dire je crève d'ennui. Vous inquiétez pas j'ai jamais tué personne.

L'expression qu'il semblait arborer sur son visage m'effrayait. Je sentais qu'il mentait. J'avais peur de lui.
Seth explosa alors, et laissa libre cours à sa fureur. Il agrippa le jeune homme par le col, et lui hurla dessus. Moi, j'attrapai ma soeur par le bras, étant un peu stressée. Je ne voulais pas entendre ce que disait le jeune homme aux cheveux bleus. C'était un sermon terrible, il était hors de lui. Je remarquai alors son bras droit, qui se transformait. Il était devenu imposant, semblait doté d'une grande force et était de couleur noir. C'était comme lorsqu'il avait piqué sa crise dans notre chambre, sauf que ce n'était que le bras, cette fois-ci. Sa main, quant à elle, en plus d'etre tout aussi noire, était semblable à une griffe de démon. Je serrai le bras de Rika contre moi, étant de plus en plus stressée. Je n'aimais pas cette sensation. J'aurai aimé savoir rester calme dans tous les cas, comme ma jumelle. Mais je ne pouvais pas. Je n'y arrivais pas. Et cette sensation m'exaspérait.

- Je... Désolé, j'ai perdu le contrôle.

La métamorphose s'annula alors très rapidement, laissant son bras redevenir ce qu'il était. Il lacha prise, et se sentait plutot désolé. Il était sincère quand il s'était excusé. Je relachai peu à peu mon étreinte, libérant le bras de Rika, qui restait silencieuse. Je lui jetai un coup d'oeil. Elle était plutot inquiète quant à Seth, cela se sentait. Mais elle continuait à lui faire confiance. Peut-etre avait-elle aussi senti sa sincérité ? En tout cas, il m'était plutot sympathique, malgré ce qu'il venait de se passer. J'avais plus peur du blond que de lui.

On entendit de nouveaux coups de feu, venant de l'extérieur. Je fus surprise sur le coup, mais je n'eus pas à agripper ma soeur à nouveau. J'avais l'habitude d'entendre des coups de feu, meme si ça ne me plaisait pas.

- Qu'est ce qui se passe encore ?... Je devrais voir. Maître Bahamut voudrait sans doute que je le fasse, et je suis sien, maintenant.

Restant silencieuse quelques secondes, je m'avançai un peu timidement.

- Hum... On peut venir avec vous ? Peut-etre qu'ils ne seront pas aussi compréhensifs...

Ma soeur se tourna alors vers moi, un peu étonnée.

- Liesel... t'es sure ?
- Oui, répondis-je en hochant légèrement la tête, un peu plus confiante.

Rika resta un peu silencieuse, avant de soupirer un peu.

- Bon... Il ne reste qu'à voir si vous acceptez, dit-elle à Seth.

Je souris en entendant qu'elle voulait bien. Toutefois, elle me fit signe de faire attention, et j'acquiesçai silencieusement. Ce n'était pas la première fois que j'allais être confrontée à des tireurs, tout de même. Mais j'espérais que les choses seraient réglées facilement, sans avoir à se battre.
_________________
Liesel's Theme
Velt's Theme
Shaz' Theme
Sharon's Theme


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:25 (2018)    Sujet du message: Episode 2 - Assaut - Onslaught from a Ghostly Country

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    12th - Until the Time Ends Index du Forum -> 12th - Until the Time Ends -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com